Punky Meadows – Fallen Angel

Le nom de Punky Meadows ne va sans doute pas évoquer grand chose pour les plus jeunes rockeurs. Mais si vous êtes fan de Rock Us classique et du hard rock des années 70’s, peut-être avez-vous déjà entendu parler du groupe Angel.

Angel fût un des plus grands groupes de pomp/rock de l’histoire, certains ne seront sans doute pas d’accord avec moi mais ce groupe avait réellement un son original, sa propre identité. Aucun groupe ne ressemblait à Angel, de part la rythmique imposé par Barry Brandt à la batterie et Felix Robinson à la basse, de Greg Giuffria aux claviers (qui plus tard fonda, entres autres, House of Lords), de la voix magnifique de Franck DiMino et du jeu de guitare unique de Punky Meadows. Le groupe nous offrit de vrais chef-d’oeuvres tel que : »Tower », « Long time », « Feelings », « Can you feel it » etc… Il en reste aujourd’hui les témoignages des albums qui démontrent que le groupe était démentiel. Pour les sceptiques, ils pourront juste écouter le live « Live without a net ».

Si on ne compte pas quelques courtes apparitions, Punky Meadows n’avait pas sorti d’albums studios depuis 1979. Une vive émotion m’a animé lorsque j’appris qu’il devait sortir un album solo et j’étais impatient de découvrir quels musiciens allaient l’accompagner. Ce fût une très bonne surprise de savoir que c’était l’excellent Chandler Mogler (Outloud) qui allait tenir le micro, son compagnon de toujours Felix Robinson qui était fidèle au poste de bassiste, Bobby Pantella (Monster Magnet) à la batterie, Charlie Calv (Shotgun Symphony), et sur la guitare rythmique son ami proche Danny Anniello avec qui il a fait équipe pour composer les morceaux de l’album. On retrouve également les deux compères également pour la production et on se retrouve avec des musiciens de qualité et expérimentés.

L’album s’ouvre avec « Descent » une introduction à la voix de Dieu qui comme lors des concerts d’Angel annonçait leurs venues. Cette intro vous donne d’entrée des frissons et les notes de guitare vous rappelle de suite le jeu unique de Punky Meadows. Dés le premier titre « The price you pay » , vous êtes conquis, il y a tout de suite cette classe évidente, ce truc qui claque, cette mélodie qui est vraiment un coup de coeur immédiat. S’enchaîne le second titre « Straight Shooter » et là oui, on en est sur, on retrouve la grâce et le talent des grandes compositions d’Angel. Les compositions nous ramènent aux années 70’s, il y a ce charme et cette magie dans les mélodies. Troisième titre, « Breathless and jaded » et vraiment Punky Meadows n’a rien perdu de son talent : Les choeurs sont splendides, les claviers sont juste présents comme il le faut et Punky nous envoie des soli de guitares de toute beauté.

« Loaded gun », « Lost and lonely » sont aussi de superbes titres où l’on se rend compte du choix judicieux de Chandler Mogel, absolument impérial dans son rôle. Les riffs et les soli de l’ange sont toujours aussi tranchants que ses ailes d’acier et l’équilibre entre vintage et modernité est parfaitement équilibré. Les 15 titres (ou les 16 pour ceux qui achèteront l’import japon) sont tous aussi bons les uns que les autres car si vous prenez au hasard « Home Wrecker », vous vous rendez compte à quel point Punky Meadows est un génie. Il a toujours cette créativité, ce petit plus qui va faire décoller le morceau ou comme dans « I wanna be your drug » un titre glam rock à la façon Angel ! Je me répète mais chaque solo est exécuté avec feeling, finesse et intensité. La ballade « Leavin tonight » est à tomber. sur « Searchin » les mélodies mid-tempo montent crescendo et qui fonctionnent car il y a toujours cette marque de fabrique, les « repaires » de Punky qui seront décelés par les fans comme sur le break de « Something strange ». On peut continuer à citer quelques titres comme « Shadow man » qui est un vrai hymne , « Shake shake » un titre bien rock’n’roll ou encore « Summertime love » qui est absolument irrésistible !

L’album se termine par un instrumental (comme sur les deux premiers Angel !) qui donne un aperçu du jeu de guitare absolument époustouflant sinon reconnaissable entre mille ! Ce Fallen Angel est assurément un des meilleurs albums de l’année et pour ma part va trouver sa place parmi mes albums préférés. Merci à tous ceux qui auront aidé au retour de Punky Meadows, c’est vraiment un très beau cadeau comme un ange tombé du ciel !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s