Tyler Bryant & the Shakedown / Wild Child (2013)

Pour avoir suivi Tyler Bryant depuis ses débuts, j’étais très heureux de découvrir ce premier album en 2013, revenons donc quelques années en arrière :

Tyler Bryant & the Shakedown nous offre leur 1er opus de 12 titres après 2 ep sortis précédemment.
Fan de Blues / Hard rock vous allez être comblés, cet album est un véritable rouleau compresseur dans le style et surtout pour ceux qui pensent que le blues ne peut pas être remis au goût du jour, écoutez l’album et vous m’en direz des nouvelles.
On commence avec « Fools gold’s » qui d’entrée vous scotche ! Et attention, les Kids ont pris soin de ne pas vous brusquer trop fort, ce n’est qu’à la fin du morceau que l’on sent qu’ils en ont vraiment dans le ventre, guitare slide et rock hard qui déménage !

« Lipstick wonder woman » démarre sur un ton encore plus bluesy mais on pourrait imaginer aisément Steven Tyler chanté sur ce genre de titre, ça collerait parfaitement au style d’Aerosmith, la présence du fils de Brad Whitford est sûrement une pure coïncidence !
Le titre se veut plus puissant vers la fin et ça cogne dur, la production est parfaite, nous n’avons pas affaire à des amateurs !

« Cold heart » est un morceau de Pur Rock ! Que c’est bon, on se rapprocherait même de l’album de Butch Walker « The rise and fall… » il y a un petit côté Glam, génial !

Le titre s’enchaîne avec « Downtown tonight » avec son côté plus blues, le riff assez roots, le refrain avec les choeurs sont admirablement amenés, une énergie de folie, quand on sait ce que le Tyler est capable, il envoie juste la bonne dose de solos avec feeling et précision !

« Say a prayer » qui était sur le ep précédent est un morceau très seventies, les changements de rythmes, le refrain, le solis de gratte sont géniaux, le break et son riff qui vous prend les tripes, c’est du pur rock, du haut de gamme !

« House that jack built » quel intro !
Une rythmique bien heavy, ça envoie du bois, un morceau de folie. Que dire de plus…

« Last one leaving » est un blues revigoré à la sauce moderne avec toujours cette guitare slide, »Hey t’en veux plein la tronche ? Prend toi ça dans la bouche ! » Que tout ceux qui flashent sur le revival seventies ne me disent pas que ce titre n’est pas bon, Damned !

« Still young » change de registre et nous ramène à un morceau plutôt rock/pop musclé, tiens, ça me rappelle Tommy Conwell sur son 1er album, c’était bon aussi mais Tyler Bryant a beaucoup plus de patate et le solo superbe rehausse parfaitement ce titre dédié au jeunes Kids !

« You got me baby » continue toujours sur un tempo de folie, ça groove, le refrain se fait plus mélodique, toujours très seventies, le groupe pourrait nous balancer un « Get it on » de T.Rex que ça ne nous gênerait pas une oreille, bien au contraire. Les choers, la gratte, c’est parfait, le morceau ne semble durer qu’une minute tellement c’est bon !

« House on fire » un morceau 100% à la limite punk, quel baffe ! Le solo défile à toute allure, les choeurs « C’mon » sont percutants, trop court !!!!! Quel patate !!!

« Where I want you » ! Comment ? C’est déjà l’avant dernier morceau ?
Une basse / Batterie terrible, une rythmique et un riff qui tue, toujours ce son heavy seventies, un putain de solo, mais quelle bombe !

« Poor boy’s dream » clôture l’album, un morceau Blues presque acoustique, superbe, encore une fois on s’imagine très bien Steven Tyler faire le bœuf avec Tyler !

Donc pour ceux qui serai allergique au Blues, Jetez-vous sur cet album, pour ceux qui aiment le Blues, jetez-vous sur cet album et pour tous les amateurs de Rock, jetez-vous sur cet album !

Le résultat est bluffant et époustouflant, pas un titre faible (dommage qu’il n’ait pas rajouté le superbe « Kickin ») mais ne faisons pas la fine bouche, cet album est une pure réussite, doté d’une grande énergie et de morceaux vraiment excellents, en exemple pour ceux qui apprécie « Trouble is » de Kenny Wayne ne seront que séduit par ce « Wild child » qui porte parfaitement son titre !

J’avais pressenti que le bonhomme nous sortirait un bon album mais pas à ce point, pas de remplissages, pas de gros solos pour faire du genre « Au faîtes, je suis un prodige à la guitare ! » non Tyler & the Shakedown est un vrai groupe, un putain de vrai groupe, sauvage à souhait et qui vous botte le cul, moi j’en redemande !

Tyler Bryant : Guitar Vocals
Caleb Crosby : Drums vocals percussion
Graham Whitford : Guitar vocals
Noah Denney : Bass Vocals

7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s