Electric Boys « And Them Boys Done Swang » (2011)

Dès le début du 1er morceau « Reeferlord », on ne peut qu’avoir une pensée pour Aerosmith, ça démarre sur les chapeaux de roues un peu comme un « Eat the rich », le groupe n’a rien perdu de son énergie, un morceau bien speed et efficace, excellent !
S’enchaîne « My heart’s not for sale » où le riff fait encore penser tout de suite à la bande à Tyler mais les harmonies sont riches et le break qui amène le solo est très bon, finalement j’accroche.

« Father popcorn’s » a lui encore de grosses influences d’Aerosmith mais bon je vais arrêter de le dire, excellent mélange entre le refrain planant très 70’s et le riff Funkisant, ils assurent les bougres, il y a un superbe travail au niveau des arrangements, des voix et des instruments, colossal !

Suit « Angel in an armoured suit » est un superbe morceau de Rock ! une composition que Michael Monroe, Crash Kelly et autres consorts auraient pu composer, assurément pour am part, un des meilleurs titres de l’album !
On continue « Ten Thousand times goodbye » une ballade à tomber ! très inspirée Bowie/Mott the hoople, j’adore !
« The house is rockin » remet les compteurs à zéro, on repart dans le trip Hard/funk qu’affectionne le groupe, malgré le groove, je trouve le titre un peu faiblard par rapport aux morceaux précédents, mais les fans apprécieront.

« Welcome to the hih times » lui continue dans un trip avec un refrain inspiré Prince (et Gainsbourg « Love on the beat » pour les choeurs, oui je sais, je vais loin) et une grosse rythmique bien hard seventies, le break avec son break reggae est ingénieux avant de partir dans un superbe solo, franchement du grand art !

« Sometimes you gotta… » est un morceau « presque instrumental » emmené sur un rythme funkysant, c’est super bien construit. La rythmique est d’enfer et le solo de gratte est à tomber avec ce break bien hard, franchement c’est vraiment très bon.
« Put your arms around » revient dans un trip plus seventies, le refrain presque « pop » est délirant avec ce break à la « Shaft », bref un superbe morceau et de plus très interessant au niveau de sa contruction !
« And Then boys done » Trip 70’s à fond, commence guitare /Voix, et la rythmique qui prend le relais que c’est bon avec ce refrain envoutant avec ce solo, c’est super bon !

« Rollin down the road » reprend le chemin du Hard/funk, il me fait penser à un morceau de leur 1er album, le refrain est bien amené mais au final c’est le deuxième morceau avec « The house is rockin » que j’aime le moins.
« A mother of a love » lui vous remet une bonne dose de rock, le morceau envoie grave, superbe riff et superbe refrain lourd à souhait, c’est terrible !
« Chikalicious » est un mi-tempo hard/funky pas mal et surtout même si le morceau n’est pas extraordinaire, la rythmique et la gratte assure vraiment.

Avec « Down on Shakin street », ça repart de plus belle, un superbe morceau où la gratte me fait penser à un Ted Nugent période Amboy Dukes des grand jours, l’apport de l’harmonica est superbe, une grande baffe !

Et c’est avec « Nowhere to go » que le groupe clôture l’album, un morceau qui groove grave Hard/funk, j’accroche moins malgré encore une fois un superbe break et un superbe solo de gratte.

Ce « And Them Boys Done Swang » est assurément un de leurs meilleurs albums !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s