AUDREY HORNE – Pure Heavy (2014)

Toujours pas remis du précédent album qui faisait parmi des meilleurs sorties de l’année 2013, Audrey Horne nous revient donc (déjà?) avec un nouvel album qui s’intitule « Pure heavy ».
Entre l’hésitation et la hâte, le cd se pose délicatement sur la platine.

Dés le premier titre, on est emballé, non pas que ce titre soit dévastateur, mais basé plutôt seventies, le groupe nous envoie un titre bien Rock avec des riffs kissiens qui se mélange avec une petite pointe de rock progressif.

Le deuxième titre « Holy roller » est plus speed, dans un registre hard rock classique mais o’combien efficace, le groupe fait une nouvelle fois mouche avec des guitares aiguisées et un refrain du tonnerre, on pense à Ozzy période « Diary of a madman » et à Judas Priest.

« Out of the city » est délibérément un hommage à Thin Lizzy avec ses riffs de guitares totalement inspirés de la Bande à Lynott, qui s’accompagne d’une très bonne mélodie, un titre très agréable.

« Volcano Girl » nous remet dans la continuité de « Youngblood » les riffs et les choeurs aux influences scandinaves ne sont pas sans me rappeler Heavy Load.

« Tales from the crypt » démarre comme un bon vieux Gary Glitter puis l’introduction passée, le titre s’emballe sur un refrain entraînant, les guitares restant quant à elle assez hard et le morceau au final est très réussie.

« Diamond » est une courte et jolie ballade.

« Into the wild » repart à 100 à l’heure, un morceau percutant qui sur le couplet est accompagné par une basse / batterie à la caisse claire solide, un refrain pêchu et des solis parfaitement exécutés.

« Gravity » reste dans un registre hard rock classique seventies aux influences variées mais toujours aussi bien maîtrisées avec cette rythmique aux essences bluesy, on pense à Thin Lizzy, à Maiden ou encore à Kiss sur les solos.

« High’n’dry’ qui sur le titre nous fait penser bien sur à Def Leppard, musicalement, c’est tout autre, un morceau encore rageur avec en intro les solos de guitares en doublon à la « Maiden », on pense encore à un Heavy Load en Plus speed, les duels de solos de guitares sont toujours aussi bons.

Ca continue avec cette rythmique implacable, le groupe nous envoie un sacré morceau avec« Waiting for the night » , tout est bon, le refrain, le break puis le solo qui est explosif, du très haut niveau !

«Boy wonder » reste dans le même trip, une voix légèrement en retrait par rapport aux autres titres. Un break basse/batterie qui rappelle Maiden et encore un duel de solo réussie, une solide énergie côté instrumentale que l’on retrouve peut-être un peu moins sur la partie vocale.

« Let live » fait partie des « bonus tracks », un morceau plus rock qui se fait plus intéressant lorsque les guitares se mettent à décoller, mais cela reste un des titres les plus faibles de l’album.

« Between the devil… » deuxième titre bonus s’avère beaucoup plus intéressant, Des guitares toujours inspirées Thin Lizzy, une rythmique qui assure et un refrain maîtrisé termine donc ce « Pure Heavy » d’une excellente façon.

Sur une base hard rock classique aux multiples influences Audrey Horne nous offre un nouvel album d’une très haute qualité mais qui demande peut-être à être écouté plusieurs fois avant de l’apprécier à sa juste valeur, surtout pour ceux qui avaient flashé sur l’album précédent.

Audrey Horne s’impose avec Pure Heavy définitivement comme un des chef de file de sa (re)génération !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s