HAREM SCAREM / THIRTEEN (2014)

Personne ne dira le contraire, les 2 premiers opus de ce groupe canadien font partie des meilleurs albums de hard mélodique avec des titres de grande classe alliant puissance et mélodies.

Le premier live du groupe qui sort en 1996 est absolument grandiose, et tout fan de hard rock se doit de le posséder tant les morceaux sont encore plus puissants.

Le groupe va enchaîner d’excellents albums jusqu’en 2002 avec l’album « Weight of the world ».

Avec « Higher » qui sort en 2003, le groupe perd de son étincelle mais il parvient malgré tout à sauver les meubles avec quelques titres assez réussis, les trois autres albums qui vont suivre ne seront que de pâles copies de « Higher », les titres s’enchaînant sans grande imagination avec des titres mi-tempos avec un Harry Hess presque linéaire.

Le groupe n’arrivant pas à relancer la flamme des premiers albums, décide de splitter après la sortie de Hope en 2008.

Pour fêter les 20 ans de la sortie du sompteux « Mood Swing » le groupe décide de le réenregistrer en lui apportant une nouvelle fraîcheur et bien que l’original n’ai pas pris une ride, cela donne une occasion au groupe de se retrouver et d’être motivé comme jamais, le groupe rajoute également trois nouveaux titres sur le cd.

Harem Scarem à cette occasion donne quelques concerts en faisant une petite tournée européenne (en oubliant la France bien entendu), le groupe jouant la totalité de l’album sur scène.

Après ce comeback réussi, le groupe décide de repartir en studio pour travailler sur un nouvel album qui s’intitulera tout simplement « Thirteen ».

Fin novembre 2014, le cd arrive dans les bacs et si certains comme moi, doutait du contenu de ce nouvel opus, soyez rassurés car dés le premier titre « garden of eden », on constate que le groupe a trouvé son second souffle avec ce morceau pêchu et son côté technique qui n’est pas nous rappeler Mister Big, les choeurs sont en place, bref ce titre donne envie d’écouter la suite.

« Live it » avec un Harry Hess qui module sa voix, il y a un côté Queen sur ce titre, un morceau excellent qui a vraiment quelque chose d’original. C’est fun et ça fait vraiment du bien !

Et le groupe continue sur sa lancée « Early warning signs » , « Troubled times » titres pêchus et mélodiques dans la pure tradition du groupe avec ses superbes solis, ses rythmiques et ses breaks qui nous plaisaient tant sur Mood Swing.

Prenez « The midnight hours » sur une rythmique aux essences reggae sur le premier couplet, le morceau monte crescendo et on retrouve la magie des mélodies.

Le groupe a soigné ses compositions avec une rythmique solide et des solos ultra-travaillés, comme sur « Saints and sinner » et sa grosse rythmique à la Richie Kotzen, avec un refrain mélodique qui nous renvoie à leurs débuts.

Et quand tout marche, la ballade « Whatever it takes » est également d’excellente facture tout comme « Stardust » qui reste dans le pur style du groupe avec une mélodie qui fait mouche.

Avec « Thirteen » Harem Scarem revient au devant de la scène du hard mélodique, c’est une très bonne nouvelle, vous ne trouvez pas ?

* L’import japon comprend « The midnight hours » en version acoustique et quand on sait que le groupe excelle dans ce style, on ne peut que le commander.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s