July – Raining Sun (2014)

July est un groupe de Hard Rock suédois, il est composé de Mattias Ahlén au chant, du bassiste Fredrik Schönbeck tous deux issus du groupe Token, David Snejken Nordlander à la guitare et Anders Jönsson à la batterie.

Le groupe nous propose un hard rock plutôt classique avec de grosses bases seventies.

« You can’t bring me down » annonce la couleur, c’est efficace et ça ronronne du tonnerre, le refrain fait son effet avec ses choeurs, le son bien vintage accroche et ça vraiment très bon !
On sent un savoureux mélange de Hard rock agrémenté de petites touches sudiste et bluesy.

« We can work it out » continue de plus belle, incroyable !
On dirait un classique tant le refrain vous reste dans la tête, la rythmique et les guitares sont percutantes, le groupe se fait plaisir et c’est franchement réciproque, un superbe morceau !

« Kill my darlings » continue toujours sur la même lignée, un refrain encore très bon situé dans la veine d’un Audrey Horne tout comme le plus moderne « Stereotype » pourraient figurer sur leur dernier album,

Quant à La superbe ballade « Second man », elle nous emmène vers un terrain plus progressif, c’est tout simplement jouissif.

Mais si vous prenez « Goog all times » c’est plus fun et rock’n’roll, ça groove fort, une sorte de morceau de KISS remis à la sauce graisseuse !

« The big disease » et ‘So wrong » sont deux morceaux, plus lourds mais toujours aussi efficace,
Les mélodies sont toujours présentes et on sent vraiment un gros travail et un investissement de la part des musiciens. « So wrong », son break avec la rythmique, le solo puis le chant est un pur régal.

« Black lighted way » le groupe a cette capacité d’écrire des morceaux avec toujours cette force dans les refrains,

« Heaven’s gone » plus classique sur le riff ne vous laissera pas insensible, la recette est toujours la même, ça monte creshendo et toujours aussi bon, je trouve que le solo sonne Ace Frelhey et c’est vraiment excellent, d’ailleurs je verrais bien Paul Stanley chanter ce morceau, pensez-y lorsque vous l’écouterez !

« Raising sun » C’est encore à Paul que je pense lorsque débute ce titre, et c’est évident, Mattias Ahlén a quelque chose de Stanley lorsqu’il est dans les graves, mais on oublie vite le virus Kissien lorsque le morceau quitte les couplets, un morceau mélodique avec une très belle mélodie, le morceau vous entraîne et on se laisse bercer jusqu’à regretter que c’est déjà la fin de l’album et que une nouvelle fois, il va falloir compter sur un nouveau combo suédois qui s’avère excellent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s