RAYMOND MAY / Unadulterated addiction (1988)

Cela faisait un bout de temps que je voulais écrire une vraie chronique sur cet album, c’est en lisant quelques lignes sur cet album sur le net qui disait que c’était un album dans le style de John Cougar Mellencamp, Brian adams ou Doctor and the medics, que je suis tombés des nues et qu’il fallait que je rétablisse la vérité.

Alors c’est sur, cet album est arrivé trop tôt ou trop tard, en tout cas il est arrivé au mauvais moment. Nous sommes en 1988 et Raymond May qui vit au Canada signe avec Penta/Elektra records. L’album est hélas produit par Bruce Fairbain qui d’une part va donner une mauvaise orientation sur le son de l’album et d’autre part va le cataloguer en produit FM, bref Raymond May ne trouvera jamais son public et disparaitra à jamais.

Et c’est bien dommage car cet album regorge de petites pépites, « Romantic guy » qui ouvre l’album est très inspiré T.Rex, la voix de Raymond May légèrement écorché correspond parfaitement au style.

« True Life » est l’exemple parfait d’un son qui aurait du être beaucoup plus rock car ce titre est beaucoup plus proche de Georgia Satellites que de Def Leppard. Un morceau rock et entrainant avec un excellent solo de guitares très proche d’un rock sudiste.

Il faut souligner l’énorme travail des guitares, hélas étouffé par la production trop lisse car Naoise Sheridan réalise sur cet album des solis époustouflants. ll faut également noter que outre le fait que Raymond May soit le chanteur du groupe, il est également le bassiste mais joue également de la guitare rythmique, de la guitare acoustique et de l’harmonica.

« New emotion » continue dans un registre Hard/glam, pour tout vous dire, si Hanoi Rocks avait joué ce morceau sur « Two steps from the move » ou Michael Monroe sur « Not Fakin it » (où l’on se situe à peu près dans les mêmes années), tout le monde aurait trouvé ce morceau génial.

« You turm me on » est également un bon titre bien rock, toujours ce même problème de son trop clean et c’est bien dommage, encore une fois les guitares sont excellentes.

« True pretender » est une ballade sympa, on est dans un côté rock/country dans le style de Tommy Conwell.

« Living in exile » (la 2ème face sur le vinyl) commence par le superbe « Living in exile », un mes titres préférés de ces années, au même titre que « She’s no angel », un morceau 100% rock us / Glam !

« Turn your love light on » est toujours aussi Rock’n’roll avec une rythmique que ne renierait pas Andy Mc Coy avec Cherry Bombz, sans oublier l’harmonica qui ajoute un petit plus.

« Tiger and the butterfly » est un titre rock’n’roll basé sur un riff qui ressemble à la Bamba, franchement si le gros son était là, ça serait autre chose !

« Yellow Ribbons » est la deuxième ballade, un morceau intéressant par sa mélodie et son jeu de guitare (arpèges et solos), encore un régal avec l’apport de l’harmonica mais hélas le son de la batterie électronique enlève de la chaleur et de la puissance.

« Ride em high » est la 3ème bombe qui termine l’album, on pense à Hanoi rocks ou encore à « My ship » de Company of wolves » un morceau rock’n’roll glam terriblement entraînant, avec encore une fois des guitares où l’on croirait entendre Brian Setzer comme sur « Be chrool to your scuel ».

Je ne sais pas ce que Raymond May est devenu et c’est vraiment incroyable car ce mec avait tout pour faire une carrière dans le rock’n’roll. Il aurait du persévérer et se donner au moins une autre chance dans peut-être un circuit plus « underground » et sortir un autre album brut et sans aucun artifices.

Un album pour ma part complètement sous-estimé, incompris que j’écoute depuis sa sortie et qui me procure toujours autant de plaisir !

Raymond May : Lead vocals, bass guitar, acoustic guitar,rythm guitar, harmonica
Naoise Sheridan : Lead guitar
Chris Taylor : Drums and percussion
John Wenster : Keyboards

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s