S.U.N. Something unto nothing (2012)

Après un excellent album Blues hard rock « Get what you give » (hélas passé complètement passé inaperçu) sorti en 2006 et le bon « From dusk ‘ til dawn » sorti en 2009, Sass Jordan nous revient en force avec ce nouveau Projet : SUN(Something Unto Nothing).
Sass Jordan c’est une voix éraillée, une voix rauque et puissante qui vous prend les tripes !
Pour ceux qui comme moi suivent la chanteuse depuis l’album RATS, ils seront heureux d’apprendre que l’album est du même calibre (en beaucoup plus heavy).

Le groupe est composé de Brian Tichy à la guitare (mais il est plutôt connu en tant que batteur) , Michael Devin à la basse et Tommy Stewart à la batterie, nous n’avons pas affaire à des débutants mais plutôt à un super groupe vu les antécédents de chacun.

L’album est une vrai bombe, dans un style hard rock seventies, les morceaux sont puissants et rajeurs, pour donner une idée, on peut le rapprocher musicalement de Black Country Communion par exemple sur le premier titre « burned ».

Le groupe en revanche nous offre dès le deuxième titre un titre bien rock’n’roll entraînant à souhait « Crazy head » en gardant sur les riffs sa touche seventies.

« Nomad » nous replonge dans un titre bien heavy,, c’est lourd jusqu’au break où le morceau prend une tout autre dimension, les musiciens tout comme Sass sont impressionnants ! Quelle patate !

« Did me no good » est un morceau de folie, un hard / fusion des plus terribles, ça cogne fort et Brian Tichy s’avère être un guitariste plus que talentueux,. Sass Jordan a toujours aimé ce genre de style notamment de sa collaboration avec Stevie Salas.

Le morceau « Mobile » calme un peu le jeu, un morceau un peu plus bluesy mais ça reste très groove, c’est très bon, Sass Jordan excelle également dans ce registre.

« I’m the one » est toujours aussi pêchu, le morceau est très entraînant avec ce refrain et ces claps, encore un très bon solo de guitare et putain quelle énergie !

« If I was you » est la première ballade de l’album, la voix presque masculine, la ballade castagne quand même, l’album est vraiment d’un excellent niveau !

« the beginning of the end » est un instrumental à la guitare.

« Razed » est un superbe morceau influencé très seventies, Led Zeppelin n’est pas très loin…

« Wide ocean » est un morceau qui débute en acoustique et monte Crescendo , Sass est toujours aussi superbe, si vous craquez pour des titres comme « Breakin », vous ne serez pas déçu.

« No Way home » est un hard rock’n’roll appuyé par un harmonica que n’aurait pas renié Aerosmith !

« SUN » le morceau encore une fois débute en acoustique, le morceau débute comme un titre folk des seventies puis plus le titre avance, plus on pense à des groupes comme Whitesnake, superbe titre !

« Goodbye » qui clôture l’album est une ballade bluesy, très jolie mais trop courte !

Un album peut-être pas si original, pour ceux notamment qui ne connaîtrait pas Sass Jordan et qui reste donc dans la mouvance de pas mal de groupes en ce moment mais c’est franchement un album Haut de gamme avec des musiciens au Top !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s