VALENTINE / Androgenius (2008)

En 2008, sort au Japon le premier véritable « Best of » de Robby Valentine (une première compilation sous le nom de « No turning back » était sorti en Europe en 1994 regroupant des morceaux des deux premiers albums).
Mais pour cet album intitulé Androgenius, Robby Valentine ne se moque pas de ses fans et leur offre un magnifique double album reprenant ses meilleurs titres avec pour certains de nouvelles versions ré-enregistrées.

Le son est puissant, la production sublime, bref du grand art !
Physiquement, le cd vaut vraiment le détour avec une pochette réussie et un livret contenant de superbes photos.

Le premier cd s’intitule « Future ? » et il comprend des titres issus de « Falling down in Misanthropolis » et « The most beautiful pain », ainsi qu’une version moderne et futuriste (c’est vraiment le mot) de « Over and over again ».

« Future ? » vous emmène dans l’univers de l’artiste, son alchimie musicale s’étant peaufiné au fil des années avec ses mélanges de styles hard/pop metal avec toujours une place pour les superbes mélodies.
Même si l’on trouve un point d’interrogation après le mot Future, l’artiste pouvant rester dans l’interrogation suivant ses inspirations, il est clair que Robby Valentine a trouvé sa voie définitivement puisqu’il est capable de tout !

On retrouve entre autres les sublimes « Make way », « Save myself », « I’m going under », la géniale reprise de Queen « Flick of the wrist ». Le classique n’est pas oublié avec le titre « Piano solo « mélange de Chopin et de Tchaïkovski » (quel final !)
L’album se terminant par le chef d’œuvre « Exodus elephantes ».

Le deuxième cd intitulé « Past » s’ouvre sur le générique de Retour vers le futur, excellent clin d’œil n’est-ce pas ? (qui d’ailleurs se termine avec le mot « Valentine » qui concluait les premiers albums).

Puis l’album s’emballe comme un vrai festival avec la nouvelle version de « The magic breeze », « What in the world », « She », « Dear dad », « Believing is seeing » etc..
tous les titres sont excellents.
Si il y a avait quelques petits reproches à faire, c’est l’absence de la version acoustique « I believe in you » et du morceau « God ».

Pour les fans, il est juste indispensable de posséder ce Androgenius !
Pour les autres, ce également sera l’album idéal pour découvrir ce génie multi instrumentiste qu’est Robby Valentine avec les 28 titres que comporte ce double cd.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s