Valentine / The Most Beautiful Pain (2006)

Après une attente de près de 6 ans après son dernier album solo et de 4 ans entre l’album de la deuxième collaboration valensia/Valentine, le nouvel album arrive enfin dans les bacs, avec une surprise de taille, l’album sera distribué en Europe via le label Frontiers, enfin on se dit que le succès va arriver pour Robby !

Qu’est-ce que Mister Valentine nous a concocté pendant ses 4 ans ? Après quelques morceaux et extraient trouvés sur le net, le mystère est enfin dévoilé.

Tout commence avec « I should have know better » un morceau plutôt efficace sur le refrain ponctué par plusieurs effets sur lequel on peut adhérer ou non.
« A new world » excellent morceau hard rock mélodique dans la veines des derniers albums avec une petite touche orientale fait monter d’un cran.

« I’m going under » est dans un style power pop que Robby maitrise à 200%, un couplet mi-tempo, puis un pré-chorus qui monte avec des choeurs puis le refrain qui explose !

« One of these days » continue dans un style pop avec un refrain hard Fm que seul Robby a le secret.
« The cold and lonely lie » la première de l’album, j’aime beaucoup le couplet avec cette mélodie piano/voix, le refrain est très bon, même si il nous rappelle d’autres titres de Robby, on passe un agréable moment.

« She » J’adore ce morceau que l’on peut mettre dans un style d’Aor, avec tout d’abord le couplet où la voix de Robby est dans les graves (assez rare pour le signaler) puis le refrain génialement trouvé avec les notes de clavier et la batterie, une très bonne mélodie.

« Magnum opus » nous replonge dans les courts morceaux des précédents albums avec ce petit clin d’oeil à son groupe fétiche et en même temps fait office d’introduction à la superbe ballade « Everyday hero » dans le pur style de Valentine.
« Supernova » est dans un style plus heavy, puis avec des changements de rythme et de mélodie, des choeurs et une orchestration au diapason démontre le talent de cet artiste multi-instrumentiste.

« Magical memories » court morceau « Queeenesque » est toujours aussi bon, dans le délire d’un « Lazing on a sunday afternoon».
« How many times » nous replonge dans le hard Fm des années 80, un bon morceau avec un refrain entraînant.

« Mickey » est assez étrange avec surtout un couplet certes original et l’où on attend ce qui va arriver, et puis ça décolle mais on est pris au dépourvu, et on n’accroche pas vraiment sur ce un titre plutôt pop/rock avec une rythmique plus pêchu mais on reste sur sa faim.

« How can I live without you » courte ballade toujours aussi jolie qui laisse place à « One heart » morceau partant d’une base classique avec ce travail des choeurs toujours aussi bon.

Robby Valentine se permet un gros délire pour faire une introduction avec le thème de Retour vers le futur, excellente idée puis s’enchaîne le très bon « Now or never » un morceau hard fm mélodique dans la mouvance du premier album.

L ‘album se termine (pour la version européenne) avec « Exodus Elephantes » un morceau avec une intro bien heavy qui dure près d’une minute trente puis tout s’arrête pour laisser la pluie tomber et là, Robby Valentine nous offre une sublime ballade, une mélodie originale où j’adore la voix de Robby parfois à la limite de la rupture, c’est juste magnifique…

Pour la version japonaise, nous avons droit à trois bonus tracks avec tout d’abord
« The way to Euphorica » un morceau d’Aor excellent qui plaira à tous les fans de ce style. « Can’t take no more » un morceau excellent dans la pure veine de Valentine mais c’est surtout un morceau que l’on va retrouver sur le premier album de Aniday (voir chronique:) et « The most beautiful pain » se retrouve avec « How do you sleep at night » morceau délirant plutot power/pop ou hard moderne qui part encore dans tous les sens un peu avec des changements de rythme, des samplers, le clavier au son d’instruments à corde et des mélodies avec toujours des choeurs magistraux.

Un retour en force de Robby Valentine qui nous montre une nouvelle fois tout l’étendue de son talent !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s