WARRANT / ROCKAHOLIC (2011)

Bon je ne vais pas être très original mais Bon, oui je l’avoue de suite, j’adore ce nouvel album de WARRANT, autant vous dire que cela faisait longtemps qu’un cd n’avait pas tourné autant de fois sur la platine.

Le groupe nous délivre un grand album dans l’esprit du  hard us 80’s qui va mettre une bonne claque à tous les nostalgiques de cette époque bénie !

Alors la recette ?

Cinq ans après avoir signé leur retour avec le très bon  « Born again » ( avec Jaime St. James, ancien chanteur de Black and blue) , Warrant revient en force  en s’octroyant cette fois-ci  les services de l’excellent Robert Mason qui explose totalement dans chaque composition.

L’ancien chanteur de Lynch Mob et de Cry of love (quel album !) nous sert les titres avec une puisance et un feeling étonnant qui colle parfaitement au style du groupe.

L’album démarre en trombe avec 3 titres pêchus : « Sex Ain’t Love », « Innocence Gone » et « Snake » qui est un pur régal avec son refrain syncopé !

Le quatrième titre « Dusty’s revenge » est plus dans le style hard/bluesy et la ballade « Home » est terrible et nous replonge dans les meilleures ballades de l’époque !

« What love can do » est un morceau plus cool mais toujours très entraînant, le rythme ne baisse pas d’intensité, l’album est parfaitement équilibré entre les morceaux puissants, ballade ou mi-tempo comme l’excellent « Life’s a song » (quelle mélodie !).

Ca continue avec « Show must go on », un morceau bien speed puis  « Cocaine freight train » qui lui monte encore d’un cran avec un refrain génial, un de mes titres préférés !

« Found Forever » est une semi-ballade, peut-être moins touchante que « home » mais toujours aussi réussie et on repart avec « Candy man » un titre bien  Glam / Hard US  très entraînant, c’est bon, c’est vraiment très bon !

« Sunshine » titre mi-tempo et « Tears in the city » semi-ballade sont un peu en dessous des autres titres mais ça reste toujours très agréable à l’écoute et l’album justement clôture en beauté avec le puissant « The last straw »!

Je suis très heureux de retrouver Warrant que j’ai découvert à la sortie de leur premier album en 1988 et qui  était bien au dessus de certains groupes,ils l’ont prouvé définitivement avec le chef-d’oeuvre « Dog eat dog »sorti en 1992.

Alors peut-être que certains  nostalgiques seront  déçus que le groupe continue avec le nom de Warrant sans Jani Lane comme on avait pu le lire à la sortie de l’album précédent, mais il ne faut pas car je peux vous assurer que l’esprit du groupe est toujours présent, Robert Mason est magistral et c’est un vrai bonheur d’écouter de nouvelles compositions surtout lorsqu’elles sont de ce calibre !

Enorme album pour ma part et  on attend le prochain  avec impatience, merci les gars  !

9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s