MICHEL POLNAREFF LE 1105 2016 ARENA HOTEL

Icône, légende, idole, quel que soit le mot, il est difficile d’en trouver un seul pour définir Michel Polnareff.
car pour ma part, Michel Polnareff été toujours un des plus grands chanteurs de la chanson française et bien au-delà.
Sa musique, ses textes, ses mélodies ont bercé mon enfance et elles m’ont toujours accompagné dans ma vie sans avoir pris une ride en me donnant toujours les même émotions.

Michel Polnareff aura autant pris et autant donné à la musique anglo-saxonne et c’est sans doute ce qui gêne encore pas mal de français qui ont du mal à décrire sa musique, car comme me le disait un de mes collègues :
« Polnareff, ouais j’aime bien Goodbye Marylou »
Ah ouais d’accord si Polnareff se définit sur un seul titre des années 80, ce n’est pas la peine de continuer la conversation.

C’est bien simple enfin non justement, Michel Polnareff c’est de la soul, du blues, du rock Fm saupoudré de textes magnifiques aux mélodies extraordinaires !
Sûrement le chanteur le plus original, le plus talentueux et tellement en avance sur son temps.
Alors certes, le temps l’a sans doute rattrapé avec des groupes qui auront appris et écouté ces maîtres des années soixante et soixante dix et les mélodies ne sont plus les mêmes d’antan mais lorsque vous voyez Michel Polnareff en concert, vous ne pourrez pas dire que cet artiste n’est pas à la page, bien au contraire.

Vocalement l’homme qui est dans la rue, qui est une mouche, qui veut faire l’amour avec toi et qui ira au paradis est toujours au top.
Musicalement, c’est un travail de titan, des orchestrations d’orfèvre avec des musiciens sublimes ; avec pour les fans de hard rock notamment de voir et écouter Tony mcalpine à la guitare !

Des écrans vidéos avec une scénographie parfaite, un rideau permettant des effets fantastiques, un jeu de lumière éblouissant, le spectacle est fantomatique voire chimérique !

Michel Polnareff commence avec « Je suis un homme », les frissons vous parcourent le corps, la scène est immense, Michel Polnareff n’a rien perdu de son aisance vocale avec une tessiture quasi-identique de ses débuts, à 71 ans l’amiral est encore sur le pont.

S’enchaîne « La poupée qui fait non », morceau pop rock, les musiciens et les choristes sont au top.

« L’amour avec toi » ou Michel s’amuse à dire, « j’aimerai simplement faire l’amour avec vous, mais ça prendra du temps ».

« Sous quelle étoile suis-je né ? » avec des effets vidéos superbes qui nous enchantent littéralement.

Puis vient sans aucun doute le titre le moins bon de la soirée (qui était dispensable par rapport à tellement d’autres) « Ophélie flagrant des lits » vite oublié car le reste de la soirée a été magistrale.

Justement arrive un énorme « Tam-tam », superbe version rock Fm avec Tony MacAlpine qui nous envoie de sacrés solos !

Après Tam Tam qui a réveillé (enfin) Bercy, un rideau se baisse, Michel au piano nous livre un de ses plus beaux morceaux : « L’Homme qui pleurait des larmes de verre » et les morceaux d’anthologie s’enchaînent puisque l’on a droit à « Qui a tué Grand’Maman », « Lettre à France », « Love Me, Please Love Me » et le sublime « Le Bal des Laze » culte depuis toujours pour les plus vieux d’entres-nous.

« Rosy », « La Mouche », les orchestrations sont à tomber, on est proche parfois de Santana avec des solos de percussions et de batterie, un bassiste certes discret (surtout sur les vidéos) mais qui sait manier le manche et les deux gratteux qui se font plaisir !!

« Holidays », juste magnifique puis on revient dans les années 80 avec « Où est la Tosca ? » avec une excellente chorégraphie.
Tout est travaillé au millimètre, c’est d’une beauté !

Et justement un très grand moment avec une sublime version de « Je t’aime » avec un hommage à Prince en incluant un extrait de « Purple rain »

« Dans la rue » qui explose et c’est dommage que Bercy ne soit pas en feu, on ne peut pas faire mieux !!

Puis le morceau délirant qu’on arrêtait pas d’écouter à l’époque « Y’a qu’un cheveu »
Et oui qui avait osé ce genre de titre à l’époque en France ? (je rappelle que ce titre est sorti en 1968) et bien Personne !!
L’amiral joue avec le public et c’est vraiment un grand moment !

Vient alors la fin du concert avec la très jolie ballade « Goodbye Marylou ».

Un rappel sans en être un , pas mal de (faux ?) moussaillons semblent déjà quitter le navire alors l’amiral revient vite sur le pont et repart avec « Kâma-Sutrâ ».

Et Michel Polnareff est de nouveau seul avec son « Âme câline » moment sublime où l’on croit voir Michel Polnaref dans les années 70’s.

Ça continue avec « Coucou me revoilou » version plutôt disco qui s’enchaîne sur une version plutôt rythmée de « Tout, tout pour ma chérie » avec des riffs bien hardeux placés sur la fin du titre, tout bonnement excellent !

Puis le dernier morceau arrive qui est bien entendu « On ira tous au paradis » où les paroles défilent sur les écrans comme un karaoké géant pour ceux qui ne connaissent pas les paroles peuvent chanter, et oui on a bien remarqué qu’il y avait des personnes qui étaient là par hasard (pas bête l’amiral, il a prévu les bouées)

Alors juste entre toi et moi Michel, j’ai passé un moment merveilleux, merci pour être revenu nous voir, merci pour tes mélodies, merci pour ce travail de folie, merci à Bercy pour t’avoir accueilli (enfin Accord Arena quelque chose comme ça)

Effectivement je m’attendais à une soirée de folie et toi et tes musiciens ont tout donné mais finalement l’ambiance mollassonne ne t’as pas fait resté pour nous chanter quelques titres supplémentaires.

Dés que les lumières se sont rallumées, la plupart des gens étaient bien plus proches de la sortie au lieu de t’applaudir jusqu’à se faire mal.
Car oui, il aurait fallu insister pour que toi notre amiral revienne nous jouer un morceau piano voix en toute intimité et ça, cela aurait été notre cadeau bonus, comme « dans la maison vide » qui aurait été fabuleux !

Un grand merci à Bertrand mon pote de toujours qui m’a fait ce cadeau !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s