GREAT WHITE / Elation (2012)

En 2012, Great White revient au devant de la scène avec un nouvel album mais sans Jack Russel.
Son remplaçant est loin d’être un iconnu puisqu’il s’agit de Terry Ilous.
Un choix assez pertinent quand on connait les qualités vocales de ce chanteur qui officiait dans les 90’s avec XYZ.
L’album démarre sur un bon rock boogie « I’ve got something for you », un morceau très conventionnel mais efficace.

Les titres comme « Feelin’ so much better », « Heart of a man » et « Just for tonight » reprennent bien les bases du Great White que l’on aime, des morceaux Rock/hard avec un bon refrain appuyé par les choeurs, Terry Ilous est très à l’aise sur ce genre de titres.
« Love train » démarre tout en douceur appuyé par un harmonica, puis c’est parti pour un hard bluesy avec une rythmique bien soutenu et pêchu !

« Hard to say goodbye » calme un peu le jeu, une belle ballade pas très originale mais très agréable.

« Résolution » est un morceau Hard Rock classique dans un style assez seventies, la voix de Terry Ilous me fait penser à celle de Michael Desbarres dans Silverhead.

« Shotgun willie’s » qui suit est un sacré bon morceau, avec cette rythmique et son riff, le titre est entraînant et la voix est excellente !

« Promise land » est plus cool, assez impressionnant car la voix de Terry n’est pas si éloignée que celle de Jack Russel, il y a quelques intonations, le morceau monte en intensité, mais le refrain est un peu en dessous de ce que j’en attendais, mais ça reste un morceau très agréable.

« Lowdown » est un morceau bien lourd, avec un gros riff, c’est le morceau Blues/heavy qu’on attendait, Terry raconte son histoire et le morceau passe super bien appuyé encore une fois par des choeurs qui amène ce petit plus.

« Love is enough » est la deuxième ballade de l’album, celle-ci commence par du piano, j’espère peut-être un piano voix et non le morceau part en mi-tempo, le morceau est sympa mais sans plus, nous ne sommes pas loin d’un titre dans le style de Foreigner.

L’album se termine par un excellent « Complicated » un Hard / rock’n’roll dans le pur style du groupe, on est très proche de « Once bitten twice shy » pour bien vous situer mais cela m’a fait encore penser à Silverhead sur des titres comme « This Ain’t a Parody » ou « Hello New york » enfin surtout la voix de Terry Ilous.

Bref pour conclure, Terry Ilous fait vraiment un super boulot et les titres sont solides même si cela reste très basique mais cet album de Great White trouvera sa place sans problème parmi les autres albums du groupe !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s