HALESTORM / The Strange Case Of… (2012)

The Strange Case Of… (Deluxe Edition)

Après un excellent premier album et un superbe live, le groupe nous revient avec « The strange case of… » avec notamment une superbe pochette.

Ca démarre super fort avec un morceau bien speed « Love bites » super entraînant, ça crie, ça hurle, musicalement ça déménage ! Bref un premier morceau monstrueux pour ceux qui ont apprécié le premier album, ils ne seront pas déçus !

« Mz Hyde » est bien pêchu également, le couplet est beaucoup plus mélodique, il y a une sorte de mélange Pop/heavy que j’aime beaucoup, le refrain est bien Hard et Lzzy Hale est toujours aussi impressionnante .

« I miss the misery » est de la même trempe que les titres du premier album, une rythmique solide avec une super mélodie, un morceau d’ une grande force avec toujours ces musicos qui jouent comme des sauvages.

« Freak like me » est encore une fois un morceau qui déménage, encore ce mélange Heavy/pop, un morceau d’une grande puissance, juste dommage que le solo de guitare soit si court.

« Beautiful with me » calme le jeu, un morceau plus cool, mélodique à souhait, Lzzy Hale chante superbement bien, quelle voix ! Le morceau n’est pas super original mais franchement c’est quand même très bon.

« In your room » est une très jolie ballade mi-tempo, pas grand chose à rajouter, pas mal de ballades dans le style sont chantées par pas mal de groupes mais quand on aime…
On s’en tape des autres et on apprécie !

« Break in » Cette ballade piano/ Voix est vraiment très jolie, le refrain est magnifique, rien à dire de plus.

« Rock show » débute dans un style plus Pop, le groupe peut vraiment se permettre ce genre de délire car il garde toujours énergie autant vocale que musicale et ça reste rock !

« Daughter’s of darkness » commence avec des « Na na na na na » rageurs !
Un titre encore une fois, puissant, un refrain excellent, la fin avec la gratte, la voix, les claviers, franchement c’est une grosse claque !

« You call me a bitch… » est un titre bien Hard dans le pur style du groupe avec toujours une petite touche de mélodie et des grattes bien folles qui me font penser à Skid Row.

« American Boys » guitares seventies en avant, couplet génial, superbe refrain, rythmes saccadés, très entraînants, un morceau superbe !

« Here’s to us » un morceau mélodique très agréable avec toujours cette puissance vocale.

Bonus tracks :

« Don’t know how to stop » Encore une fois, un morceau excellent bien rentre dedans avec un riff assez seventies qui se mélange complètement à un genre plus actuel, la fin avec le solo de gratte est génial.

« Private parts » est un morceau mélodique avec la participation de James Michael et Nikki Sixx.
Cette ballade musclée n’est pas hyper originale mais la voix de James Michael apporte une touche supplémentaire et ça passe super bien.

« Hate it when you see me cry » termine définitivement l’album, le titre est encore une fois une réussite, un morceau d’une grande force mélodique, assez original, c’est vraiment très très bon.

Pour conclure, un album haut de gamme, avec des morceaux variés qui quelquefois alternent entre pop et hard, une grande justesse, des refrains efficaces (certains diront commerciaux), une énergie de folie, Lzzy Hale fait partie des meilleures chanteuses de Rock du moment, pour ceux qui en douterait encore, il est encore temps de regarder et d’écouter le Live in Philly.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s