HOTCAKES – EXCESS ALL AREAS (2013)

Une pochette plutôt quelconque ne donne parfois pas vraiment envie d’écouter et de découvrir ce qu’il y a l’intérieur. Car avec tous les groupes qui sortent tous les jours, mieux vaut réussir sa communication. Et même si au final, le groupe n’en sortira pas gagnant, ils auront au moins réussi quelque chose : Attirer l’attention et de faire parler d’eux.

Si on prend cette pochette d’Hotcakes, elle est plutôt banale et pas vraiment réussie et pourtant, cet album se révèle être un des meilleurs albums du label Bad Reputation et je dirais même qu’il est un des meilleurs albums de Hard Rock sortis depuis de très longues années. Oui je l’avoue, c’est un vrai coup de cœur, je ne sais pas si je trouverais les mots pour pouvoir vous dire de l’acheter au plus vite mais croyez-moi si vous aimez le hard rock classique et mélodique, cet album sera à ranger parmi les plus grands.

Et Le style, vous allez me dire ? Hein, c’est quel style ? Et bien justement Hotcakes mélange les styles sans pour autant révolutionner quoique ce soit. Ces mecs jouent simplement : Les musiciens ne sont pas les meilleurs du monde. Il y a certainement des albums ou des compositions qui sont bien supérieures, mais pourtant cet album est réussi de bout en bout. Il est en parfaite cohésion et chaque titre sonne au diapason,avec son truc où l’on se dit que c’est un très bon cru. Hotcakes sait composer et ses influences sont un mélange de hard plutôt classique, avec quelques tendances glam mais c’est surtout une très grosse influence de la New Wave Of British Heavy Metal qui donne cette couleur qui ne pourra que vous envoûter.

Car c’est simple, lorsqu’on écoute cet album, on ne passe pas à autre chose. Nous en avons tellement la possibilité aujourd’hui, d’aller vite, tout écouter… Et bien non, cet album se délecte, se respecte et s’écoute trois fois d’affilée comme un classique. C’est justement cette attitude que j’ai adopté en l’écoutant qui m’a fait prendre conscience que cet « Excess all areas » sortait du lot.

L’album commence avec le très efficace et très entraînant « Rockin in this afternoon ». On se dit alors que l’on a affaire à un bon groupe de hard glam, mais « Cut to the chase » se rapproche plus d’un hard rock classique : On pourrait penser à Kings of the sun. Mais dés « Fire and ice » et « Easy come easy go » on replonge dans l’âge d’or de la New Wave Of British Heavy Metal, proche de Santers, de Tygers of pan tang, tout comme « The witching hour » qui continue dans ce trip à la Maiden, Praying Mantis, ou Holocaust. On peut également penser à des groupes comme UFO ou April Wine.
On aura justement plaisir à se rappeler que pour tous ces groupes, c’était beaucoup d’énergie mais c’était également beaucoup de mélodies et Hotcakes c’est exactement ça ! Par d’ailleurs, comme un clin d’oeil, le groupe termine l’album comme il l’avait commencé : « Access all areas » est un titre plutôt fun, parfait pour conclure ce premier opus,

Alors comment vous dire que Hotcakes a réalisé un simple album de rock, sans chichis, sans morceaux qui vous explosent à la tronche mais plutôt ce genre de disques comme on n’en fait plus. : Un album qui fait déjà partie, pour ma part, des classiques du genre. Sans doute que la nostalgie y est pour quelque chose, mais vous ne serez pas déçus pas ses dix titres (pas de bonus, juste dix titres comme au bon vieux temps). Il serait bien que le groupe soit reconnu maintenant et pas dans 10 ou 20 ans comme certains groupes qui hélas n’ont pas eu la reconnaissance au bon moment.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s