OSUKARU – Triumphant (2013)

Stupéfiant !

Avec ce nom et cette pochette, Je ne pensais pas tomber sur un album d’AOR qui a l’air de sortir des années 80, un gros clavier bien gras qui tache et des mélodies ultra déjà entendus, il est vrai que je suis un peu difficile en ce qui concerne les groupes de hard Fm, alors si j’essaie de rester positif, je dirais que le premier morceau saura rendre heureux tous les grands fans de ce style, le chant se partage sur l’ensemble des compos entre Fredrik Werner (oui c’est un chanteur) et Cecilia Camuii (oui c’est une chanteuse) ce qui devrait rendre l’ensemble plus aéré et plus original.
« Heaven in your eyes » et son intro à la « Time after time » avec le fameux clavier s’en sort également pas mal. L’apport d’un saxophone renforce également les titres.

Mais ça se corse légèrement au troisième titre « Prisoner of the night » qui n’est pas formidable, la production fait un peu brouillon. Ne parlons pas de « Walk in balance  » qui est ridicule, trop eighties ou les « Ouh » et les Ah » vous font même penser au dessin animé Tarzan.

« Holding on to memories », mais qu’est-ce que c’est que ce titre, refrain de variétés, seul la guitare sort le titre d’une guimauve sans nom…
« Cruise control » morceau instrumental style Westcoast/Aor est très mauvais…
« Mafia rules », attention on se rebiffe ! Le groupe repart sur les chapeaux de roues avec un gros riff qui pourrait faire peur, mais c’est lourd et on se rend compte que Fredrik (oui c’est le chanteur) et Cecilia (oui c’est la chanteuse) ne sont pas de grands performers et on en a la certitude avec « I won’t let you go », c’est très très mauvais…

« Never play with fire » oui je confirme, il y en a d’autres qui ne devrait pas jouer tout court, « Believe », on croirait entendre un mauvais morceau de Pat Benatar…
Ca se termine enfin avec « The fire burns on » un morceau qui enflamme le public, on est super joyeux que ce soit le dernier morceau, attention il a encore des gros riffs et un clavier à 3 notes, allez on va dire que c’est un morceau potable, quoique non finalement, cet album est vraiment horrible, que de temps perdu…

1/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s