SANDI THOM / THE COVERS COLLECTION

Le nouvel album de Sandi Thom s’intitule « The covers collection », pas besoin de vous faire un dessin pour que vous compreniez qu’il s’agit d’un album de reprises.
Encore me direz-vous ?
Oui je suis d’accord, mais nous parlons de Sandi Thom et il tout à fait honorable d’y prêter une oreille avant de critiquer ou d’émettre le moindre jugement.

Je ne le vous cacherais pas, j’ai découvert cet artiste il y a peu de temps et je suis tombé sous le charme avec son album de blues « Merchants and thieves » où d’ailleurs participe Joe Bonamassa (la chronique arrive prochainement).
Il me reste encore à découvrir ces 2 premiers albums qui ont été vendus à des millions d’exemplaires à travers le monde et « Flesh and blood » sorti en 2012 produit par Rich Robinson.

Ce « Covers collection » est donc le cinquième album studio pour cette écossaise qui mélange les genres entre le blues, la folk, la pop, le gospel, la soul ou encore la country.
Sandi Thom est une artiste à part entière et a sa propre identité musicale.

L’album s’ouvre avec « Alone » reprise de Heart, sa voix chaude et grave est sublime et ce titre des années 80 repris à la guitare et au piano est d’une grande musicalité.
On trouve sur ce morceau quelques similitudes dans la voix de Sandi Thom à Sarah mclachlan ou encore à Allison Crowe,

Avec « Hurt » le second titre, reprise de Nine Inch Nails, Sandi Thom nous ouvre les portes de son intimité musicale, c’est beau tout simplement…

« November rains » la reprise de Guns and Roses est également et les adjectifs vont me manquer au fil des titres car tous les morceaux sont joués superbement,

Accompagnés de piano, clavier, orgue hammond, guitares et harmonica, la voix de Sandi gorgé de feeling nous offre des reprises personnalisés, travaillés et aux résultats magnifiques.

La version de « I can’t make you love me » de Bonnie Raitt continue de nous envoûter.

Mais l’album prend un envol encore plus majestueux avec la reprise d’Aerosmith « Dream on ». Sandi Thom nous livre cette version en guitare/voix agrémenté d’un harmonica, le résultat est sublime, de la pure émotion.

« River » de Joni Mitchell est impressionnant et les poils sur les bras se dressent tout autant.

« Times like these » des Foo Fighters est également très réussie.

« More than words » le fameux titre d’Extreme, Sandi Thom a décidé de le revisiter à Cappella en ayant doublé sa voix et les chœurs, le résultat est superbe.

« Black Velvet » la reprise de Alannah Myles en pur blues est vraiment excellente, suit la reprise de « Songbird » morceau mythique de Fleetwood Mac qui est remarquable et l’album se termine d’une façon royale avec « The rain song » de Led Zeppelin, voix accompagné de piano et de guitare, plus de six minutes de plaisir absolu.

Un album magnifique que l’on écoute comme un secret dévoilé, à posséder absolument…

ps : L’album existe physiquement, je l’ai pour ma part commandé sur Amazon Us. Il n’y a hélas pas de livret juste deux pages recto verso. Aucun commentaire, aucunes notes concernant l’enregistrement, c’est bien dommage et c’est bien le seul reproche que l’on pourra faire à cet album.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s