JONO / REQUIEM (2013)

Si je dis : « Attention Chef-d’oeuvre ! »
Peut-être que vous prendrez le temps de quelques minutes pour lire cette chronique.
Jono est un nouveau groupe suédois qui propose un rock progressif mélangeant très habilement diverses influences et qui va à mon humble avis connaître un succès retentissant !

Tout commence par « I was the one », morceau sublime dans un style progressif, se rapprochant d’un A.C.T. et de son album The Last Epic. Le ton est donné, JONO sont des musiciens extrêmement talentueux et il nous le prouve dès le deuxième titre « Judgement day » où musicalement on y retrouve du Queen et Supertramp, un titre magnifique…

Je suis fortement inpressionné, commence alors une intrigue, est-ce que cet album va tenir ses promesses musicales jusqu’au bout ?

S’enchaîne alors « Letting go » qui vous envoûte dès les premières secondes, le piano / voix vous fera penser à Queen ou Robby Valentine, ce titre de 6 minutes est tout simplement sublime.

« Nothing » change d’orientation musicale, on se retrouve dans un registre plutôt pop rock entre Wig Wam et A.C.T. un titre entraînant et toujours aussi réussi.
« Symphony » vous replonge au cœurs de l’univers de Queen, mais attention Jono n’est pas du tout une copie du groupe, il en garde sa propre identité, et d’ailleurs lorsque le morceau monte creshendo avec les chœurs et les guitares, c’est d’un très grand niveau et le morceau prend alors une dimension de comédie musicale comme sur certains titres du « Phantom of the opera » ou de The rocky horror picture show comme dans le titre « Super heroes », les quatre minutes sont résolument trop courtes car ce titre est tout simplement magnifique.

« Best thing » nous replonge dans un style pop / rock progressif qui me fait penser à Reo Speedwagon, Kansas et Supertramp, les harmonies sont parfaites, une grande maîtrise musicalement, c’est du très grand travail.

Et c’est le moment que Jono a choisi de nous placer son Requiem, que dire…
Ballade magnifique avec des arrangements sublimes, entre cabaret et classique, ce morceau inclassable est de toute beauté et les chœurs « façon » opéra sont tout bonnement exceptionnels.

« Dead or alive » encore une fois me fait penser à ce subtil mélange de Wig Wam et de A.C.T. qui était un groupe très riche fourmillant d’idées, de mélodies et d’orchestrations subtiles, Jono lui ressemble fortement sur ces points. un morceau encore très réussi.

L’album se termine en toute beauté avec « Love again » une ballade superbe qui vous donnera un maximum de frissons !

Le seul reproche que l’on pourra faire à cet album, c’est qu’il ne dure que 40 minutes, pour le reste, ce « Requiem » est une réussite totale. Jono montre qu’il n’est pas un simple groupe de rock progressif mais qu’il a bien plusieurs facettes, un album dédié à tous les amoureux de belles mélodies !

The Band :
Johan Norby : Vocals & keyboards
Johan Carlgren : Keyboards & Backround vocals
Stefan Helleblad : Guitars & Backround vocals
Nicka Hellenberg : Drums & percussion
Janne Henrikkson : Bass & Backround vocals

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s