JONO / SILENCE (2015)

Après la claque du sublime premier album, Jono nous revient avec un second opus intitulé Silence.
En ouvrant l’emballage, on tombe sur la photo de couverture et elle est magnifique.
A l’intérieur du digipack, un livret au papier glacé avec de très belles photos du groupe lors de l’enregistrement (on regrettera malgré tout l’absence des paroles).

L’album s’ouvre sur « Man of misery », un morceau puissant où l’on retrouve les ingrédients et la grande qualité du groupe.

« Wasted time » qui enchaîne avec une introduction superbe, ce morceau monte crescendo avec un solo de toute beauté et le résultat est impressionnant.

Vient ensuite le morceau « Can we make it » qui est assez heavy dans sa conception avec des riffs oppressants se mélangeant avec un piano magnifique sur le refrain.
La ligne de chant, les choeurs vous envoûtent littéralement.

« Turn around » nous rappelle la magie du premier album, un morceau d’une grande musicalité, quelle mélodie et Stefan Helleblad nous envoie des solos fantastiques, vraiment superbe !

« Your bread » un morceau assez rapide et puissant avec toujours cette force dans les mélodies.

« In my life », clin d’oeil à Supertramp sur l’introduction avec un clavier mis en avant, un morceau entraînant qui pourrait passer en radio, le rock progressif pourrait bien revenir en force !

« Clear » Morceau Epique, riche en breaks et en mélodies, absolument imparable.

« The one to blame » morceau pêchu et magnifique mélodie, les fans de Robby Valentine devraient apprécier !

« Opus » est un morceau de plus de sept minutes absolument irrésistible. Les mélodies, les breaks, fusent de partout , le piano et les riffs de guitare vous entraînent dans un univers musical de toute beauté.

« Josefina » courte ballade piano/voix clôture l’album en douceur qui vous donne une envie instinctive de remettre l’album au début.

La production est parfaite et les musiciens sont tous impressionnants, mais il faut noter que le chanteur Johan Norrby signe une grande performance vocale (et il signe par ailleurs toutes les compositions) et que Stefan Helleblad le guitariste a véritablement réalisé un travail de titan.

On sent vraiment le groupe plus compacte et qu’ils ont travaillés davantage les morceaux et développés ainsi une vraie complicité.

Le groupe se rapproche indéniablement de A.C.T. avec une influence certaine de Queen. Mais Jono a véritablement créé son style en nous offrant tel un orchestre des compositions qui sont de véritables joyaux !

Jono réalise un sans faute avec ce deuxième album qui se révèle différent mais tout aussi fantastique que « Requiem ».

Un Must !

01 – Man of Misery
02 – Wasting Time
03 – Can We Make It
04 – Turn Around
05 – Your Bread
06 – In My Life
07 – Clear
08 – The One to Blame
09 – Opus
10 – Josefina

JONO est :
Johan Norrby – Chant – Claviers
Stefan Helleblad – guitares
John Carlgren – Claviers
Janne Henriksson – Basse
Nicka Hellenberg – Batterie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s