BASKERY / LITTLE WILD LIFE (2013)

Le vent du nord nous réserve souvent quelques bonnes surprises et c’est encore le cas avec ce troisième album de Baskery.
Ce nouvel album toujours emmené par ce trio suédois, les trois soeurs Greta (chant,slide banjo, guitare et percussions au pied, piano), Stella (chant,contrebasse) et Sunniva Bondesson (chant, guitare,violon).

Ce groupe nous propose un style original porté par le Bluegrass, mélangé à de la pop/folk assez étonnante et au final, il n’est pas si simple de le cantonner dans un seul style musical.

Ce qui est assez remarquable, c’est cette musicalité, cette symbiose que ces 3 sœurs nous proposent pour notre plus grand bonheur.

L’album s’ouvre sur un titre a capella aux superbes harmonies vocales « Northern Girl » morceau trop court qui pourrait très bien se retrouver sur un disque classique ou sur un album du trio Esperanza.

« The shadow » et «  »The big Flo » donnent une sorte de mélange country pop très agréable qui par moments pourrait vous faire penser à Fleetwood mac période Rumours.

« The charm » nous replonge aux racines du bluegrass mais avec bien sur un côté moderne, avec ses voix qui se mélangent magnifiquement, au niveau instrumental, le banjo, la guitare et la contrebasse et la percussion au pied équilibre parfaitement l’ensemble.

« The kid » assez pop/folk me fait penser sur le couplet à du Stevie Nicks / Tom Petty, le refrain est encore une fois très réussie avec le travail des voix.

« The No No » plus électrique, plus roots, la ligne de chant sur le couplet puis les chœurs qui vous envoutent, un morceau qui a vraiment sa place pour passer à la radio !

« The change » une superbe ballade aux accents blues, l’apport du violon est superbe.

« The fire » plus rythmé donne la bonne part au banjo et à la mélodie.

« The reverend » morceau original, avec des changements de tempo et ces voix toujours aussi belles et ce solo de guitare superbe qui vous embarquent encore et encore.

« The last beat » un très joli morceau qui me fait penser à la chanteuse Lena Anderssen, une mélodie somptueuse et ces instruments qui gardent toute leur énergie, très bon boulot.

« The solution » clôture l’album, une ballade aux accents western, un final qui se déroule comme un générique de fin.

Un album plus calme que les deux précédent mais une qualité irréprochable sur l’ensemble des morceaux.
Le groupe nous délivre un album rempli de chaleur aux superbes harmonies vocales, incroyablement riches de propositions, de mélodies, le groupe étonne et séduit.

Un album qui s’avère être trop court (à peine 40 minutes) et qui s’écoule comme une rivière douce et limpide, magnifique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s