TESLA / SIMPLICITY (2014)

Le retour de Tesla avec un nouvel album studio eu lieu en 2014, alors étais-ce utile de faire une chronique sur ce groupe de Sacramento qui depuis son premier album « Mechanical Resonance  » sorti en 1986 ne m’a jamais déçu.

Tous les fans du groupe ne feront jamais l’impasse sur un nouvel opus car TESLA fait partie tous simplement des meilleurs groupes de hard rock.

Avec La voix éraillée de Jeff Keith et les guitares de Frank Hannon, le groupe a vraiment sa propre identité et dés le premier titre « MP3 » on sent que le groupe a pris du plaisir, une rythmique lourde et puissante, des riffs et des solos implacables et cette mélodie soutenu par la guitare acoustique est très réussie.

Justement la rythmique chez TESLA a toujours eu une grande importance et Troy Luccketta à la batterie est vraiment un frappeur mais également un grand technicien et avec Brian Weat à la basse, ils assurent et permettent aux deux guitaristes de se lâcher complètement avec le « maître » Frank Hannon et Dave Rude remplaçant de tommy skeoch depuis 2006.

Concernant la production, on retrouve Tesla et Tom Zutaut (son dernier album produit avec le groupe était « Real to reel » en 2007) et rien n’est laissé au hasard, le son est parfait !

« Ricochet » enchaîne avec cette même qualité, puis « Rise and fall » morceau mi-tempo qui est tout aussi réussi et que dire de « So divine » superbe morceau mélodique qui fait monter l’album d’un cran.

« Cross my heart » aux accents sudistes avec l’apport d’un piano est tout simplement génial, Jeff Keith est comme à son habitude impérial comme sur « Honestly » la première ballade qui est somptueuse.

« Flip side » est un des morceaux préférés, ça commence avec une grosse rythmique très seventies, puis le couplet s’enchaîne avec le chant accompagné d’une guitare slide et ça redémarre au refrain, l’harmonica apporte un plus, un morceau que Aerosmith n’aurait pas renié.

Le festival continue avec la ballade « other than me » tout aussi superbe que la précédente.

« Break of dawn » plus agressifs avec ses riffs puissants et toujours cette mélodie implacable qui vient s’ajuster sur les refrains.

Tesla enchaîne avec deux nouvelles ballades « Burnout to fade » et « Life is a river » qui n’enlèvent rien à l’intensité de l’album car le groupe est un spécialiste de ce genre de titres qu’ils ont toujours écrits avec une grande qualité, il n’y a pas de mauvaise ballade chez TESLA !

« Sympathy », gros riffs et énorme ligne de basse avec un riff sur le break et un solo qui sont à tomber.

Tempo plus lourd pour « Time bomb », on sent la patte de Dave Rude qui tire sur des riffs plus heavy, le refrain est encore une fois très bon et le morceau se termine d’une façon bien speed, c’est vraiment de la haute énergie !

« Till that day » morceau cool accompagne de guitare acoustique termine l’album.

Tous les morceaux ont vraiment la classe, les musiciens se connaissent parfaitement et au final ce « Simplicity » est assurément un des meilleurs albums de hard rock sortis cette année !

Quand je vous disais qu’il n’était pas nécessaire d’en faire une chronique…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s