DREGEN / ST (2013)

Pour les habitués de Glam et de sleaze rock de la scène scandinave, Dregen n’est plus à présenter, actuel guitariste de Michael Monroe, ce guitariste est également le co-fondateur des Backyards Babies et des Hellacopters. Le bonhomme a donc une très grande expérience dans le domaine !

Son jeu de guitare insicif et percutant, sa présence scénique reconnu de tous sans parler de ses qualités de compositeur, bref, tous les ingrédients semblait réunis pour que ce 1er album de DREGEN soit une réussite totale !

Ca commence avec « Divisions of me » qui reste totalement dans le style des Hellacopters, hyper entraînant, un morceau carrément parfait pour débuter l’album !

On reste dans le fun total avec « Just like that », un titre très Glam, simple mais o’combien efficace !

« Flat Tyre on a muddy road » à la voix proche de Tyla, Dregen nous envoie un morceau dans un style acoustique assez original aux inspirations blues avec des choeurs féminins et un harmonica au diapason !

« Gig pig » morceau avec une atmosphère plus lourde, un peu dans l’esprit de «Taxi driver » d’Hanoi Rocks.

« Pink Hearse » est un morceau qui aurait pu tout à fait figurer sur le dernier Michael Monroe, un titre bien explosif sans être speed, le morceau vous tient par son rythme, totalement punk rock !

« Bad situation » est un titre intéressant, d’abord le son et la production diffère des autres titres, et il navigue entre couplet plutôt heavy avec des guitares bien lourde et un refrain beaucoup plus entraînants, mais hélas trop court…

« One man army » bon, dès les premiers accords, j’ai cru à une reprise de « No more mister nice guy », mais non c’est un titre original et il faut s’accorder plusieurs écoutes avant de bien apprécier le morceau qui s’avère être plutôt bon.

« 6 till 10 » est un titre avec un léger groove, style de morceau qui me rappelle Lords of the new Chuch ou Hanoi Rocks, mais je ne n’accroche pas vraiment à ce genre de morceaux.

« Refuse » recolle au trip de Michael Monroe, un trip plutôt Punk rock mais qui pour ma part me laisse encore sur ma faim.

« Mojo’s Gone » qui termine l’album, repart sur un rythme endiablé avec une excellente mélodie et l’on pense encore à The Hellacopters. Un titre excellent !

Pour ma part, l’album est un peu en dessous de ce que j’attendais, car il manque un ou deux morceaux qui devraient faire la différence mais ne vous inquiétez pas , car il y a sur cette galette de quoi ravir tous les amateurs du genre !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s