PURSON / Desire’s Magic Theatre (2016)

Purson est un groupe de rock psychédélique anglais, de Londres plus précisément fondé par Rosalie Cunningham.
Cette multi-instrumentiste et chanteuse (ex-Ipso Facto) a composé tout les titres de l’album.

Et si la pochette est intrigante, le premier titre « Desire’s Magic Theatre » va vous faire décoller pour un voyage musicale des plus inattendu.

Ce morceau psychédélique aux airs de « troubadours » est parfait pour ce début de quête avec cette basse qui nous rappelle le « Black Juju » d’Alice Cooper, un morceau enivrant qui n’en oublie pas d’être mélodique.
Et ça s’enchaîne avec le deuxième titre « Electric Landlady » qui s’appparente plus à un hard rock/ psyché sentant bon les seventies avec un refrain délirant, le son semblant sortir de la fin des années 60, on se rend compte qu’il est alors vraiment difficile de faire la différence entre un enregistrement de l’époque car la perfection de l’authenticité est assez remarquable.

« Dead Dodo Down » titre psychédélique excellent aux airs de cabaret avec un solo de guitare qui frôle le jazz.

« Pedigree Chums » morceau très intéressant avec cette ligne de chant basé sur la ligne de basse, un morceau que l’on pourrait définir comme un rock/psyché/jazzy avec un solo de saxo qui peut être même déstabilisant pour les amateurs du binaire.

« The Sky Parade » guitare électro-acoustique en introduction puis le morceau prend le style flower-power puis le refrain monte en intensité, les compositions sont finement travaillées et Rosalie Cunningham ne fait pas dans la simplicité et va chercher des mélodies assez spéciales.

Justement concernant la voix de Rosalie Cunningham, elle me fait penser énormément à celle de Kira Skov lorsque celle-ci chantait dans le groupe Kira and the kindred spirits (musicalement les deux groupes n’ont absolument rien en commun). Une voix grave et très légèrement cassée.

« The Window Cleaner » morceau mélodique qui me fait penser à Shocking Blue. Musicalement il y a un énorme travail !

« The Way It Is » Morceau psyché/r’n’r entraînant aux influences Beatles; et justement si on parlait des autres influences ?

Difficile de citer des noms car toutes les influences se mélangent parfaitement et sans avoir une grande connaissance de groupes psychédéliques
je citerais dans un registre rock et des plus connus, Bowie, Pink Floyd, Beatles, The Doors ou encore Led Zeppelin.

On continue avec « Mr Howard » superbe titre hard rock seventies avec bien entendu son côté psyché.

« I know » ballade étrange et très belle qui va vous faire planer encore plus haut…

« The Bitter Suite » nous plonge une dernière fois dans son univers, et de quelle manière !
Morceau spatial et délirant, ce morceau alterne différents rythmes qui vous envoûtent avec de superbes mélodies.

Mais si vous avez choisi comme moi la version collector, vous aurez droit à l’inédit « Unsure Overture » à l’orchestration toujours aussi délirante puis à deux titres en version acoustique « I know » et « The sky parade » qui pour moi sont absolument incontournables.

Ce « Desire’s Magic Theatre » est un superbe album, un spectacle et un voyage musical avec différentes combinaisons absolument délicieuses, que je qualifierais donc de Kaléidoscope musical !

Bon voyage !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s