MICHAEL SWEET / ONE SIDED WAR (2016)

Déjà un nouveau Michael Sweet ?
Oui le frontman de Stryper est ultra prolifique depuis ces dernières années et franchement c’est pour notre plus grand plaisir !
Jugez plutôt, « I’m Not Your Suicide » son précédent album solo est sorti en 2014, Stryper a sorti le sublime « Fallen » en 2015, sans oublier le très bon « Only to rise » en collaboration avec George Lynch paru également l’année dernière.

Pour ce « One sided war » Michael Sweet avait souligné qu’il serait assez heavy et le résultat est époustouflant !

Tout d’abord, Michael Sweet s’est adjoint les services de musiciens hors-pair avec Will Hunt ( Static-X, Dark New Day.) à la batterie, aux guitares Joel Hoekstra (Night Ranger, Whitesnake) et Ethan Brosh (Angels of Babylon) et à la basse John o’Bolye (déjà présent sur « I’m Not Your Suicide »).

Ça démarre sur les chapeaux de roue avec « Bizarre » un morceau d’une puissance absolue, dans un style bien speed qui pourrait se rapprocher des meilleurs titres de Stryper. Les guitares et la rythmique sont effectivement incroyables !

« Can’t take the life » est également d’une grande qualité tout comme le titre éponyme « One sided man » qui continue sur la même lancée où les influences de Judas Priest et Black Sabbath se sentent au gré des riffs des guitares ; mais le style Stryper se dessine au fur et à mesure du morceau avec cette force dans ses mélodies toujours aussi percutantes, on peut le souligner encore une fois, la rythmique est en béton armé avec un batteur qui explose ses fûts, le solo superbe, les choeurs et la performance vocale, impressionnant !

« Radio » morceau mi-tempo terrible dans un style de country / Heavy qui nous fait penser au Pride & Glory de Zakk Wilde et ça continue avec « Golden age », un morceau speed et mélodique, puis vient « Only war » un morceau hard rock Us mélodique absolument imparable, des titres qui feront partie désormais des meilleurs titres du leader de Stryper.

« I am » avec son intro à tomber, une basse batterie toujours aussi énorme, un morceau heavy de grande classe !

Michael Sweet nous démontre définitivement qu’il est également un des meilleurs auteurs de hard rock de sa génération, car ça continue avec « Who I am » superbe morceau de hard rock mélodique avec encore  » You make me wanna » avec des choeurs autant mélodiques qu’agressifs, puis le break qui prend le relais, il est clair que Michael Sweet a travaillé comme un fou furieux sur toutes les compositions.

« Comfort zone » est encore une démonstration d’un hard rock mélodique puissant et s’enchaîne « One way up » qui nous ramène au style du premier album avec ce morceau hard Fm en plus heavy, les guitares sont toujours incisives, c’est du grand art !

L’album se termine par un « Can’t take this life » en Duo avec Moriah Formica, jeune prodige que Michael Sweet a pris sous ses ailes et ce morceau est encore une fois impérial, la ligne de chant, les riffs, les solos, que dire…

Michael Sweet signe un très grand album de hard rock, oui ce « One sided war » est un must dans le genre et sans hésiter devient le meilleur album de hard rock de 2016 !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s