MAVERICK – Big Red (2016)

Voilà le genre d’albums qui fait du bien ! Ça sent les années 80’s à plein nez, on pourrait comparer le groupe à pas mal de combos de Hard Us tel que Warrant, Dokken, Mötley Crüe, Black and Blue…. mais franchement on s’en fout car Maverick nous balance un album de haute qualité !

Et oui, Ce groupe qui nous vient d’Irlande du Nord nous offre un des meilleurs albums de l’année 2016 dans le style.
Vous aimez le hard Us qui balance et qui groove, les deux premiers titres « All for one » et « Free » vont vous régler votre compte.

Mais le troisième titre « The one » fait monter l’album encore d’un cran ! « The one » est le genre de morceau absolument irrésistible, du hard us à la sauce Glam pêchu qui vous transforme en pois sauteur !

Hey les gars, allez-y doucement, ce n’est que le troisième titre et je suis déjà essoufflé…

Mais Maverick continue sur sa lancée et balance « Mademoiselle » qui se hisse parmi les meilleurs hymnes qui sentent bon le Skid Row : t’en veux encore ?

Oui mais peut-être une petite ballade ?

Non que nenni, ça continue avec « Forever » un morceau catchy à souhait vraiment impressionnant !

Les morceaux s’enchaînent et pour ceux qui auraient des problèmes respiratoires, appuyez sur pause !!

« In the night » ralentit la cadence mais ne croyez pas pour autant que la puissance s’atténue, un morceau mi-tempo toujours aussi percutant qui accroche et vous fait taper du pied comme un forcené !

« Whisky lover » continue sur un rythme de folie, il y a un petit quelque chose de Thin Lizzy, on pense à Little angels ou encore « The Grip » (The Ballad Of Vera Daydream), les mélodies sont vraiment au top et l’énergie des musiciens est au maximum, putain ça envoie !!

« Renegade » et toujours cette pêche ! Et surtout les morceaux gardent cette même qualité de composition, hey les mecs, attendez je vais prendre mes bêta-bloquants !!

Tout en appelant les urgences, l’album continue avec « Beyond the gates » un morceau superbe qui a cet agréable mélange avec le hard Us et le côté binaire de la NWOBHM, un morceau terrible !!

Puis pendant que l’on me place sur le brancard arrive « Asylum » avec en Guest le chanteur de The Poodles et en lead guitar Kane Roberts, un morceau qui tue !

Au moment où les infirmiers me font un massage cardiaque arrive le dernier morceau de l’album « Fly away », une superbe ballade à la guitare acoustique… mon cœur revient doucement à une vitesse normale et c’est là je que demande à l’infirmier d’appuyer sur « Replay »…

10/10

Maverick est :
David Balfour : Chant
Ryan Sebastian Balfour : Guitares
Terry McHugh : Guitares
Richie Diver : Basse
Mike Ross : Batterie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s