MISS BEHAVIOUR – Ghost Play (2016)

Si c’est bien le quatrième album pour cette formation suédoise, c’est le troisième où officie le chanteur Sebastian Roos, le chanteur du groupe Shineth qui mélange très habilement le hard rock mélodique et la pop.

Produit de grande classe par Patrik Magnusson (Crashdiet), tous les titres en ressortent musclés et on peut le dire tout de suite, ce « Ghost play »
est une vraie réussite.

Ca commence de très bonne manière avec « Friendly fire », une petite introduction aux sons des claviers puis un riff bien nerveux et de suite la voix originale et reconnaissable de Sebastian Roos.
le morceau alterne parfaitement la puissance et la mélodie et le « pont » plus pop est parfaitement intégré à la chanson pour enchaîner avec le solo de guitare, et le travail du chant et des choeurs est vraiment excellent !!

Mais avec « the magician » on monte d’un cran, avec ce refrain qui vous rentre dans la tête, un morceau de pur AOR, on pense tout de suite à Robby Valentine vocalement et musicalement !!

« Pain and passion » titre plus lent est tout aussi bon, tout comme « The war inside » un morceau Pop/aor avec une superbe mélodie et l’ensemble nous rappelle Westworld avec des intonations à Tony Harnell.

« Savage heart » qui enchaîne est un délice de hard Fm avec un refrain qui pourrait être chanté par Pretty Maids ou encore Scorpions (oui je sais on a vu mieux en hard Fm), le groupe incorpore dans le morceau de petits effets de rock progressif ce qui le rend vraiment incroyablement bon.

« Brothers of war » est une vraie petite bombe de hard mélodique, la mélodie et les choeurs sont à l’unisson et le résultat nous rappelle encore une fois Robby Valentine !

« Never say never » continue à nous éblouir dans cette voie avec ce morceau Catchy qui me rappelle le premier Shineth, avec ces richesses dans les mélodies, imparable !!

« Ghost play » le titre éponyme est encore une fois une réussite, les claviers de Henrik Sproge sont cette fois-ci mis en avant, prennent tous leurs sens et ne sont pas utilisés à mauvais escient.
Le « pont » au piano et l’enchaînement des guitares vous fera penser encore à Robby Valentine mais sans copier, Miss Behaviour semble rendre hommage et réussi à intégrer ses influences en lui donnant sa propre empreinte musicale, le résultat est sans appel, c’est un déluge de mélodies subtiles que Mss Behaviour nous propose tout au long de cet album !

Comme « Night moves » où, au son d’un riff bien hard rock, un emballage plus sucré vient enveloppé le morceau et on prend toujours un plaisir énorme !

Ca continue avec « Walking in shadows » ballade musclée mi-tempo avec un refrain toujours aussi efficace, puis « All eyes on you » qui est le titre le plus hard de l’album, avec ce très bon un riff et le morceau va monter crescendo en réussissant encore à nous filer le frisson de la mélodie, les musiciens sont vraiment au top et le guitariste Erik Heikne aura fait un énorme boulot sur cet album.

L’album se termine avec une courte mais superbe ballade « Save the world » un piano/voix soutenu par des claviers, la voix de Sebastian Roos nous emporte une dernière fois…

Ce « Ghost Play » est un vrai cadeau pour les mélomanes, chaque titre ayant été rigoureusement travaillé, le résultat est une vraie bouffée d’oxygène.

Un album mélodique de très haute qualité qui ne tombe jamais dans la mièvrerie (par rapport à tant d’autres), et qui s’avère être un des meilleurs albums dans le style de l’année 2016 !!

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s