BUX / WE COME TO PLAY (1976)

Bux est un groupe américain de hard rock.

« We come to play » est enregistré en 1973 et il est produit par Jack Douglas, mais la maison de disque « Capitol » décide de ne pas sortir l’album et il faudra attendre 1976 pour le découvrir.

Entre-temps deux musiciens ont déjà quitté le navire pour former un autre groupe considérablement différent, il s’agira d’Angel car en effet Bux était composé de Punky Meadows (guitare) et de Mickie Jones (basse) les autres membres du groupe étaient Ralph Morman au chant , James Newlon aux guitares, Wiley Crawford aux keyboards et chant et Rocky Isaac à la batterie.

Le premier titre « Crosstown girl » est un hard/rock boogie qui sonne plutôt bien et on entend déjà les solos de Punky faire des siennes.

« Highway » change complètement, on se rapproche du premier Kiss avec le son et la rythmique et il y a également quelques prémices d’ Angel et ce morceau sur sa base blues est très intéressant et c’est sans doute Wiley Crawford qui chante sur ce morceau.

« It’s your baby » débute comme un simple morceau hard rock Bluesy mais la ligne de chant sur le refrain est encore une fois surprenante, on sent qu’il y a du potentiel.

« If you want love » est un titre qui ressemble sur le début encore une fois sur son riff et sa rythmique au premier Kiss,puis au fil du morceau la voix et le style nous fait penser à Nazareth.

« White Lightning » morceau Boogie/hard rock n’est en fait que la première version du morceau Angel qui lui donnera un côté plus hard rock et agressif, on le retrouve sur l’album « On earth as it is in heaven » en 1977.
Cette première monture bien groovy assure et les guitares s’en donnent à cœur joie !

« Come on down » morceau aux guitares sudistes, plus proches de Allman Brothers, Lynyrd Skynyrd que de Deep Purple, sympathique…

« Buy me a bottle » on est dans un titre Bluesy avec piano/bar puis «« When your time » où l’on retrouve le style de rock blues de Savoy Brown, pas étonnant que Ralph Morman retrouvera ce groupe le temps d’un album ( Rock’n’roll warriors en 1981).

« Next train » qui termine l’album est beaucoup plus intéressant, avec une ligne de chant mélodique et un solo qui nous ramène vers le style que développera Angel.

Ce premier et unique opus de Bux n’est pas indispensable mais il reste un bon album à écouter avec plaisir, et surtout c’est un vrai témoignage pour tous les fans d’Angel, mais aussi pour les fans de hard rock des années 70, il serait peut-être temps de le rééditer en cd non ?

Ps : On retrouve également Ralph Morman sur l’album solo de Joe Perry Project «Let the music do the talking » 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s