FROM THE FIRE – Octopus (2016)

Deuxième album pour From the Fire depuis leur retour en 2014 avec le très bon « Evil men do »
(en chronique : ici).

Ce groupe devenu culte depuis 1991 revient une nouvelle fois avec aux commandes les deux membres fondateurs et indissociables, j’ai nommé J.D. Kelly au chant et Tommy Lafferty aux guitares et choeurs.
Ils se sont entourés de Jenn Quereau aux claviers et choeurs, Kenny Kaufman basse, choeurs, Gannett Reis à la batterie et Jenni Cue au claviers et chanteuse sur ‘Cry For Me’.

L’album s’ouvre sur « Left Him Lonely » et d’entrée on prend un énorme plaisir et on sent que c’est réciproque, un morceau d’AOR d’une pure beauté qui nous rappelle les meilleurs morceaux des années 80 et on est face à une production qui se révèle excellente.

« Perfume and Leather » continue dans la même lignée mais avec côté mélodie, un petit côté seventies comme avec la reprise de Go all the way » des Raspberries présente sur le premier album, on se régale !

« That’s How Love Starts » est également un très bon titre puis on monte d’un cran avec « Every Beat of My Heart » qui nous fait penser au meilleur des titres de hard Fm dans le style de Foreigner ou Pride of lions.

Les compositions sont d’un excellent niveau et il faut noter que certaines d’entres-elles datent des années 80 et 90 et fort heureusement, nous avons la chance de les découvrir aujourd’hui.

Arrive ensuite « You will survive », une superbe ballade qui nous envoûte grâce à la voix chaude de J.D Kelly et puis cela enchaîne avec « Madman » le morceau qui sera la seule fausse note de l’album, et ce n’est pas la cause qu’il soit plus musclé que les autres compositions, c’est son côté un peu « dark » qui n’accroche pas, et qui se retrouve vraiment en décalage par rapport au reste de l’album, et ce malgré un très bon solo de guitare de Tommy Laferty.

Heureusement une belle surprise nous attends après cette petite déception, avec une très jolie ballade « cry for me » chanté par Jenni Cue (qui possède quelques intonations à Amy Lee), on passe vraiment un bon moment (à quand un album solo ?).

Puis c’est au tour de « Ground zero » de nous séduire à moitié, malgré sa bonne dynamique, il manque un petit quelque chose car on sait le groupe est capable du meilleur !

« The night I made you mine » morceau mi-tempo quant à lui est plutôt réussi, le travail des voix et des choeurs sont vraiment d’une grande qualité mélodique sur l’ensemble de l’album. J.D. Kelly a toujours ce timbre si particulier qui vous donne le frisson et Tommy Laferty nous balance un travail d’orfèvre, c’est du haut de gamme !

Et justement From The Fire a gardé le meilleur pour la fin et termine en beauté avec « Right Down the Middle » qui se veut être un morceau d’une ligne mélodique superbe et originale, J’adore !!

Pour conclure, Octopus se révèle être est une réussite même si il manque à mon sens deux très bons titres (notamment à la place de « Madman), qui auraient placé cet album parmi les meilleurs de l’année 2016, mais ne gâchons pas notre plaisir, car je le répète, ce troisième opus comporte tous les ingrédients pour combler les fans de ce style, à eux maintenant d’en juger !!

8/10

pour acheter l’album

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s