Jack Russell’s GREAT WHITE – He Saw It Comin’ (2017)

Le retour de Jack Russell avec un nouvel album sous le patronyme exact de Jack Russell’s Great White est une superbe nouvelle.

Réjouissions du retour de ce chanteur qui nous a toujours filé de sacrés frissons avec le grand blanc et puis pour ma part, le bonhomme m’avait vraiment emballé avec le superbe album solo « For you » qui tout en gardant cette touche hard rock avait un côté Westcoast et pop sur certains titres.

Dés le premier morceau, je retrouve plutôt le style de « for you », un morceau hard rock extrêmement bien conçu avec une très bonne mélodie, bien entraînant.
« She moves me » va surement dérouter quelques fans de Great White avec son côté légèrement funky, où le père Jack rappe en douceur, une fusion somme toute légère qui s’écoute très agréablement.

« Crazy » Blues quand tu nous parles ! Jack Russell nous la joue à la David Lee Roth et franchement, ça sonne vraiment pas mal, j’aime beaucoup les « break » vocaux, assez originaux, les musiciens font le job et les guitares se font entendre de plus en plus !

« Love don’t live here » On continue dans le hard rock bluesy, morceau mi-tempo qui monte crescendo avec le refrain et c’est toujours d’un très bon niveau. Il y a quand même ce côté hard Fm qui est présent, assez représentatif de son album solo « For you ».

« My addiction » basse batterie en intro, guitare voix qui se pose tranquille, puis ça monte, riff et refrain prennent le relais et ça vous prends petit à petit et le solo est vraiment excellent.

« Anything for you »très jolie ballade où l’on retrouve cette voix si caractéristique de jack Russell, encore un morceau réussi !

« He saw it comin' »superbe morceau,les paroles sont géniales et la musique ! Dans un bon délire que Alice Cooper ne renierait pas et qui aurait pu figurer sur « Welcome to my nighmare 2 ».

« Don’t let me go » Morceau fusion, funky et reggae mélangé au hard Fm, le refrain est très bon et le solo de guitare est un régal, un morceau vraiment bien foutu et équilibré. Si encore une fois les fans purs et durs de Great White risquent d’être déroutés, en revanche pour ceux qui une petite ouverture musicale, cela va être vraiment un plaisir !

« Spy vs spy » morceau plus rock et plus rapide, cela reste très soft mais très plaisant à l’écoute.

« Blame it on the night » renoue avec le riff à la Great White même si encore une fois, la voix de Jack me fait penser à du Alice Cooper période « Poison ». Un bon titre de hard FM typé année 80’s.

« Godspeed » qui termine l’album est un morceau bien délirant dans le style des Beach Boys, avec le travail de différentes voix, superbes harmonies qui nous ramènent au temps de la motown !

Le retour de Jack Russell au premier plan est 100% positif car cet album très ouvert musicalement est au final une vraie bouffée d’air frais qui fait vraiment du bien !!!

Jack Russell’s GREAT WHITE est :
Jack Russell : chant
Tony Montana : guitares, claviers
Robby Lochner : guitares
Dan McNay : basse
Dicki Fliszar : batterie

8/10

http://www.frontiers.it/

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s