RICHIE KOTZEN / SALTING EARTH (2017)

Commander l’album d’un artiste ou d’un groupe sans écouter un seul morceau est maintenant devenu difficile avec la facilité de l’internet.
Et pourtant je me fais encore ce genre de petite surprise et justement avec ce nouvel de Richie Kotzen.
Alors juste avant de débuter la chronique, ce petit coup de gueule : Je veux bien que les groupes qui débutent ou ceux qui n’ont pas de budget puissent nous offrir de simple digipack mais Richie quand même !
Un nouvel album sans boitier, sans livret, ça fait un peu mal au cul de se retrouver avec un digipack le plus simple qu’il soit, on n’est pas loin de l’album promo et pour près de 15 balles (ouais on dit balles maintenant pour les €uros comme nous dans le temps avec les francs). Faudrait peut-être pas déconner !

Passer la déception du collectionneur qui voulait sa petite boite en plastique et les paroles sur un beau livret, Richie Kotzen en fait à peut-être fabriquer également le digipack (faut donc qu’il progresse encore sur ce coup) car il a encore joué de tous les instruments, la voix, les choeurs Sauf une certaine Julia Lage présente sur le morceau « Make it easy » justement en Background vocals.

Le premier titre « End of earth » reste dans la lignée de ce que nous offre le maître depuis un certain temps, c’est à dire une grosse rythmique fusion hard/funk teinté de seventies avec ce refrain mélodique qui fait mouche à chaque fois.

La production est brut de décoffrage avec une basse qui ronronne très fort (et ça veut dire qu’elle est contente) et les solos de Richie qui sont encore et toujours un plaisir énorme !

« Thunder » qui suit est tout aussi bon, « Divine power » très jolie ballade où la recette du chef est connue mais elle reste réussie et efficace !

« I’ve got you » morceau à l’ambiance plus atmosphérique, il y a un côté Santana, c’est très bon, dommage que le morceau soit si court à peine 3’30.

« My rock » piano en avant, ballade mi-tempo funky et ce n’est pas fini car « This is life » est un morceau blues/soul, la voix de Richie monte dans les aigus, il est vraiment capable de tout, il y a un mélange de jazz et de blues avec ce superbe solo, c’est du grand art !

« Make it easy » morceau plus pêchu repart dans un trip bien seventies, avec toujours ce refrain à la patate (douce ?) avec tambourin, orgue hammond et Julia Lage aux choeurs !
Reste les trois autres titres que vous découvrirez par vous-même, pas d’inquiétude Richie ne termine pas en Electro.

Non, Au final, ce Salting Earth se savoure délicieusement avec un bon son bien tempéré dans un canapé moelleux et un bon verre.

Mr Kotzen se fait plaisir en solo avec une conduite plus funky que celle de The Winery Dogs, donc pour les plus hardeux, écoute obligatoire, pour les autres, fermez les yeux, ça glisse tout seul…

7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s