STEELHEART / THROUGH WORLDS OF STARDUST (2017)

Cela faisait près de 9 ans que l’on attendait un nouvel album de Steelheart après le controversé Good 2b Alive sorti en 2008.
Il faut dire que pour beaucoup de fans de Hard Us, Steelheart reste essentiellement un groupe avec deux très bons albums sorti en 1990 et 1992, le groupe tenait alors en ses mains les possibilités de devenir un géant du hard rock avec la voix extraordinaire de son chanteur. Mais le groupe se sépara et le premier retour s’opèra en 1996 avec l’album « Wait », où Steelheart est devenu plus un projet solo de Miljenko Matijevic qu’un véritable groupe.
Ce « Wait » est d’ailleurs pour ma part un album magnifique, un album empreint d’une grande sensibilité et de mélancolie.

Concernant la voix de Miljenko Matijevic au-delà de sa prouesse technique a quelques similitudes avec Robert Plant et cela donne évidemment quelquefois à nous faire penser au grand Led Zep.

Pour ce nouvel opus, Je n’avais pas écouté de titres sur le net et ayant commandé directement l’album, je ne savais pas à quoi m’attendre avec ce « Through worlds of stardust », Steelheart allait-il retourner aux sources ou continuer le genre musical de « Good 2b alive » ?

« Stream line savings » qui ouvre l’album nous donne tout de suite la réponse, Miljenko Matijevic a décidé de continuer dans ce hard rock au son résolument moderne qui sévit maintenant depuis la fin des années 90. Ce premier titre est assez original dans sa construction, d’entrée, Miljenko impose son style avec sa puissance et ses envolées vocales. c’est du métal bien lourd avec une caisse claire tendue au maximum, des riffs incisifs soutenu par une basse/batterie plus que compactes.

« My dirty girl » dans le même style, dans ce hard rock un peu dark qui nous fait penser à The Cult. Vocalement Miljenko joue toujours avec des nuances douces et agressives avec le refrain qui décolle mais ça manque malgré tout de respiration.

« Come inside » mi-tempo continue avec ce gros son plutôt froid, ça reste plutôt linéaire, on pense à des groupes comme Alter Bridge et ça manque considérablement d’âme.

« My word » arrive à faire un bon mélange entre métal et hard rock, rien à redire sur le travail de voix de Miljenko qui est vraiment impressionnant, en revanche, il est dommage que le solo de guitare ne soit pas plus long car le riff en revanche est un peu trop répétitif.

« You got me twisted » ballade au son (toujours) moderne, l’ensemble est plutôt réussie même si ce n’est pas ce que j’affectionne le plus,le travail est conséquent mais ce titre semble déjà passé par le temps, on pense à Evanescence ou plus récemment à Sixx A.M.

« Lips of rain » ballade qui démarre piano/voix épaulé par les violons puis ça monte crescendo, c’est très bien fait mais Steelheart nous a tellement habitué à mieux que les frissons ne viennent pas.

L’album continue étonnamment avec une autre ballade « With love we live again » voix/guitare acoustique avec encore les instruments à corde, que dire, c’est beau et le moment pour vous écrire que la production est au top, mais voilà, je n’accroche toujours pas, la mélodie n’étant pas transcendante.

« Got me runnin' » a un son résolument plus rock et sans être très original, ce morceau passe plutôt bien.

« My freedom » est une ballade (encore) mais plus musclée, lourde, les guitares électriques et acoustiques se partagent le jeu soutenu toujours par des instruments à corde, la mélodie est pour le coup assez réussie, plus dans le style de « Wait ». Un des meilleurs morceaux de l’album.

L’album se termine par une très belle ballade comme Miljenko Matijevic a le secret, on regrette cependant que l’ensemble des compositions n’atteignent pas ce niveau.

Ce nouvel album de Steelheart est pour ma part une réelle déception, ce n’est parce qu’il contient trop de ballades, ce n’est pas parce qu’il est dans une direction métal ou hard rock moderne, je pense que les compositions ne sont pas assez bonnes tout simplement (il manque des morceaux de la trempe de « I breath » ou « Say no more »).
Peut-être que Miljenko Matijevic aurait du faire appel à d’autre compositeurs pour que quelques titres soient d’un niveau supérieur.
Ce musicien à toutes les cartes en main, il est capable de sortir un chef-d’oeuvre, il en a les capacités mais ce n’est pas pour cette fois.

Et si cet album n’a pas réussi à me convaincre,cela n’enlève en rien au travail colossal que Miljenko Matijevic a réalisé et rien que pour cela, je lui tire mon chapeau et lui souhaite que cet album soit un réel succès !

5/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s