The DARKNESS : LAST OF OUR KIND (2015)

Après l’excellent « Hot your cakes », nous étions impatient de découvrir ce nouvel opus où l’on retrouve Emily Dolan Davies à la batterie en remplacement de Ed Graham.

« Barbarian » ouvre l’album d’une manière honorable, un morceau percutant qui montre que Justin Hawkins est toujours prêt à monter dans les aigus. 
Le titre suivant « Open fire » est assurément un hit en béton, un morceau p
êchu avec un refrain sans failles, un riff et un solo explosif, c’est fun et 100% r’n’r !!

« Last of your kinds » dans la pure tradition du groupe est absolument irrésistible avec cette mélodie et cette énergie !

« Roaring Waters » qui enchaîne, une mélodie et une patate d’enfer, avec ses riffs rageurs à la Aerosmith, un morceau qui groove en hard classique et classieux !
« Wheels of the machine » très jolie ballade mi-tempo où la voix de Justin se rapproche du regretté Jani Lane de Warrant.

« Mighty Wings »  un très grand morceau qui allient les guitares aux influences de Thin Lizzy, la voix de Austin alternant les graves et les aigus, un morceau prenant, le groupe est vraiment d’un très haut niveau !

Comme on avait pu le remarquer sur le précédent opus, Justin connaît maintenant parfaitement sa voix et il la maîtrise à merveille.
Pour ceux qui étaient un tantinet agacés par ses « envolées vocales », c’est un vrai changement par rapport aux deux premiers albums.

« Mudslide »  » Un morceau groovy et délirant, ce titre a une pêche d’enfer, Justin s’amuse comme un fou et musicalement on pense à Electric Boys, sur une rythmique ultra solide avec un  travail de guitares époustouflant.

« Sarah o’ sarah » un morceau mélodique qui sent bon également l’influence Thin Lizzy et même si le refrain est un peu en dessous de ce que l’on pouvait en attendre, la fin du morceau est franchement réussie.

« Hammer & Tongs »  Alors celui-là, on l’attend en live ! un morceau bien glam rock’n’roll !

L’album se termine par « Conquerors » un morceau mi-tempo qui vous prend aux tripes au fil des minutes, avec son refrain et ses choeurs et ses solos de guitares qui sont encore à tomber

Un album hautement électrique doté d’une implacable précision, sans y enlever une goutte de fun ! tout cela soutenu par une production impeccable.

Et si ce « Last of your kind » n’atteint pas le niveau du précédent album, il reste classé vraiment tout près surtout avec la version Deluxe qui contient 4 morceaux absolument incontournables !

The Darkness :
Justin Hawkins – vocals, guitar
Dan Hawkins – guitar
Frankie Poullain – bass, vocals
Emily Dolan Davies – drums

8/10

ps : Chronique écrite en juin 2015

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s