SWEET & LYNCH / UNIFIED (2017)

Après un premier album « Only to rise » sorti en 2015, voici le deuxième album pour le duo Michael Sweet et George Lynch avec toujours James Lomenzo à la basse et Brian Tichy à la batterie qui ne sont plus à présenter si ce n’est qu’ils font partie des meilleurs musicos actuels de la scène hard rock.
Etant un méga fan de Stryper et de Michael Sweet, de ce que j’avais lu sur les pages Facebook de Michael Sweet et des fans de Stryper, c’est que l’album divisait, certains étaient déçus et d’autres très enthousiastes, çela devenait intéressant et après avoir succombé à l’écoute du morceau éponyme sur le net, j’ai attendu de recevoir l’album en import japon puisqu’il contenait « Unified » en version acoustique.

Le jour de la réception, le déballage fut rapide et sans pitié pour le blister avec quelques minutes pour regarder la couverture que je trouve magnifique, et dés le premier titre, toujours la même réflexion, aucune comparaison entre une écoute sur le net et une bonne chaîne hi-fi.
« Promised land » qui ouvre l’album s’apprécie pleinement et ce titre d’une facture plutôt classique est exécuté de main de maître, les guitares sont agressives, Michael Sweet est impérial et la rythmique est ultra solide avec il faut le souligner une production de Michael Sweet parfaite.

Puis arrive « Walk » un morceau qui vous met une énorme claque, un morceau sublime qui pour vous donner une idée, aurait pu se retrouver sur l’album Thruth (3ème album solo de Sweet et surtout chef d’oeuvre), une ligne de chant et une écriture originale avec des breaks et un refrain qui surprend et qui change de rythme, une mélodie et des choeurs qui vous prennent les tripes et vocalement Michael Sweet est toujours au sommet !

« Afterlife » qui suit est plus heavy et les paroles collent terriblement avec ce morceau lourd, les guitares se font autant agressives et heavy que fluide, quand vous avez deux guitaristes d’exceptions qui travaillent en réelle collaboration, le résultat est superbe!
Les titres vont alors s’enchaîner, « Make you rock », « tried & true »,on s’arrête sur « Unified » qui est encore à tomber, bien entendu on croirait entendre Stryper et je cherche à cette moitié d’album qu’est-ce qui n’a pas pu plaire à certains fans du groupe ?

Ca continue avec « Find your way » où les guitares se font plus bluesy est énorme, puis « Heart of fire » est un morceau de hard us de très grande classe, refrain tueur soutenu par les choeurs avec un « break » qui vous met à terre une fois de plus.

Vous vous demandez si le groupe va clamer le jeu, oui, on arrive avec la ballade « Bridge of broken lies », une ballade plutôt musclée qui ne baisse pas l’intensité de l’album car l’ensemble est toujours compacte, il y a une telle force qui se dégage sur chaque morceau, c’est impressionnant !
« Better man », Excellent choix que la voix de Michael Sweet attaque en grave puis monte crescendo, toujours et encore une superbe musicalité.

L’album se termine avec le très bon « Live to die » et pour l’import japon comme je l’ai écris plus haut, la version acoustique de « Unified » qui est indispensable pour les fans de Michael Sweet, les deux versions sont tout aussi réussies.

Ce « Unified » est encore plus intéressant que le premier, plus éclectique, plus compacte, plus travaillé et le travail de Michael Sweet et George Lynch est colossal !

Unified restera un des meilleurs albums de hard rock de 2017 !

9/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s