RIVERDOGS / CALIFORNIA (2017)

Grand fan du groupe et de Rob Lamothe, j’avais été très déçu par le retour de Riverdogs en 2011 avec leur mini album de 8 titres « World gone mad », les compositions n’étaient pas du même calibre en rapport aux deux albums précédents (sans compter des fantastiques albums solo de Rob), un acte manqué qui marquait sans doute un retour trop rapide pour un nouvel opus mais qui par ailleurs avait permit une reformation.

Alors justement, lorsque Riverdogs a annoncé la sortie prochaine de « California », il était certain que le groupe allait revenir au premier plan avec un album de très haut niveau.
J’ai toujours aimé ce groupe depuis la sortie de leur premier album en 1990, ce hard rock mélodique teinté de blues, avec cette voix chaude et unique de Rob Lamothe est vraiment un plaisir pour les mélomanes.

L’import japonais arrivé dans ma boite aux lettres, il était temps de découvrir cet album :

« American dream » ouvre le bal et déjà on prend un énorme pied avec ce morceau dynamique et on remarque d’entrée que Vivian Campbell est en très grande forme !
Mais c’est avec « the revolution starts tonight » que l’on retrouve toute l’alchimie du groupe des années 90’s avec une mélodie dont Rob Lamothe a le secret et qui vous prends les tripes, soutenu par des riffs et une rythmique sans failles, les solos somptueux de Mister Campbell vous achèvent de plaisir !

La production « ronde » de Nick Brophy (le bassiste) rend toute cette atmosphère chaude et enivrante qu’il faut pour apprécier au mieux chaque compositions.

Le groupe continue avec « Something inside », un blues du meilleur effet où le groupe retrouve son groove là où il l’avait laissé.
Avec « Gloden glow », c’est une continuité de ce que nous propose Rob Lamothe en solo, des mélodies subtiles et travaillés, on est porté par la beauté du morceau.

« You’re too rock’n’roll » basse/batterie en avant, riffs acérés, morceau prenant qui monte au fur et à mesure, Mister Campbell est imparable !

Et ça continue avec « the heart.. » un mi-tempo superbe bluesy, un morceau dans toute sa simplicité mais lorsqu’il est joué par des grands, le résultat est jouissif et le final est comme si les musiciens s’étaient retenus et là : Boom !

Pas besoin d’aller plus loin, cet album est superbe de bout en bout, juste à rajouter pour le « welcome to the new disaster » qui saura réconcilier les fans de blues et de hard (dans le genre Great White), il n’y a pas l’ombre d’un faux pas, et le bonus track de l’import japon « When The MIC Drops » sera indispensable pour le fan.

Bref, Riverdogs signe donc un magnifique album, un conseil, prenez le temps à écouter cet album, vous dégusterez chaque instant et vous saurez apprécier le travail d’orfèvre que les musiciens ont réalisés, somptueux !

9/10

Tracklist
1 American Dream
2 The Revolution Starts Tonight
3 Something Inside
4 Golden Glow
5 You’re Too Rock And Roll
6 The Heart Is A Mindless Bird
7 Searching For A Signal
8 Welcome To The New Disaster
9 Ten Thousand Reasons
10 Catalina
11 I Don’t Know Anything
Japan Bonus Track
12 When The MIC Drops

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s