ANVIL / Pounding the Pavement (2018)

Avec un nouvel album d’Anvil, c’est toujours l’occasion de prendre son pied surtout pour nous les vieux hardos et ça nous bottent le cul pour être toujours debout à écouter notre musique.
Et pour ceux qui comme moi était ado et fan de hard dans les années 80’s, Anvil a été une vraie révélation et les trois premiers albums tournaient régulièrement sur nos platines.
Mais on connaît tous maintenant l’histoire de ce groupe après leur documentaire « Anvil! The Story of Anvil » sorti sur les écrans en 2008 et qui explique que le groupe est tombé dans l’oubli alors qu’il était l’un des précurseurs du speed métal. On pourra de toute façon remercier la presse qui ne fera pas l’éloge du groupe pendant plusieurs années.

Mais revenons au présent pour parler de ce nouvel album en signalant que le précédent « Anvil is Anvil » sorti en 2016 était particulièrement réussi et que l’on attendait ce « Pounding the pavement » avec impatience.
« Bitch in the box » ouvre l’album comme il se doit, Anvil est en pleine forme et explose d’entrée de jeu nos oreilles, le groupe balance toujours autant, c’est cash et c’est authentique !

Et le deuxième titre « Ego » qui enchaîne continue de nous en mettre plein la face, un morceau vraiment génial et un des meilleurs titres d’Anvil tout albums confondus.
Lips et Robb n’auront jamais perdu leur foi au métal et ils nous le prouvent tout le long de l’album et c’est un honneur de les écouter sur ce nouvel opus. Ca continue avec « Doing what I want » vous fera penser à un riff de Kiss (en plus speed, je vous laisse deviner) et on a un gros coup de coeur car Lips a des putains d’intonations à Lemmy et on aurait adoré voir ces deux briscards chanté ensemble ce morceau qui est vraiment très bon.
« Smash Your Face » morceau bien heavy comme Anvil sait si bien les écrire, c’est puissant ! O’ Metal on metal !!!
« Pounding the Pavement » le titre éponyme est un instrumental (récurrent chez le groupe) où le groupe vous assènent de riffs et de solos plus métalliques les uns que les autres. La rythmique est phénoménale et Robb Reiner est un batteur fantastique toujours au sommet !

Allez, on enchaîne « Rock the shit » un morceau r’n’r à la sauce Anvil, une rencontre entre Twisted Sister et Motorhead, « c’est du brutal ! » (comme diraient certains). « Let it go » est un morceau entraînant qui nous replonge dans nos années 80’s puis « Nanook of the North » un morceau heavy à souhait qui nous retient en haleine et nous aspire dans son rythme lourd et puissant.
« Black smoke » speed et efficace, « World of tomorrow » lourd sur le début, le morceau s’accélère et Lips nous gratifie toujours et encore de solos percutants et inspirés, absolument imparables !!

« Warming Up » speed comme au 1er jour, encore un morceau rock’n’roll à 200% vraiment génial, quelle énergie !
« Don’t tell me » le dernier titre est toujours aussi heavy et pêchu (merde, moi qui m’attendait à une ballade acoustique, nan j’déconne) et ça résume bien de ce que j’écrivais au début de cette chronique, ce « Pounding the Pavement » est un sacré coup de pied au cul et cela confirme que le groupe n’est pas encore mort et qu’il nous délivre un de leurs meilleurs albums !!

Et soyons réaliste, nous savons que le passé est loin derrière et que ce sont nos dernières cartouches et que dans les dix prochaines années, tous ces groupes n’existeront plus et que nous serons pas loin de quitter cette terre, alors, il est encore temps de rendre hommage au groupe en vous jetant sur ce nouvel album qui est une vraie bombe métallique !!

Eclatons-nous bordel !!!

8/10

(review bourrée dédicacée à Patrice Sicky dit « Lips »)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s