Joe Perry / Sweetzerland Manifesto (2018)

Je ne sais pas si tout le monde partagera mon avis mais la carrière de Joe Perry en solo n’aura jamais été une réussite hormis les deux premiers albums de Joe Perry Project, tout d’abord le très bon « let the music do the talking » sorti en 1980 et surtout le furieux et sublime « I’ve got the r’n’r again » (avec Charlie Farren à la guitare et au chant).
Pour le reste toujours en Joe Perry project le très moyen « Once a rocker, always a rocker » en 1983 et puis les pas très bons « Joe Perry » sorti en 2005 et « Have Guitar, Will Travel » sorti en 2009, voilà, c’est avec ce constat que j’ai malgré tout acheté ce nouvel album rêvant à des compositions dignes des meilleurs titres d’Aerosmith !

Avec « Rumble in the jungle » qui ouvre l’album (et sans avoir lu sur le livret la présence de David Johansen), on pense immédiatement à New York Dolls et leur légendaire  » stranded in the jungle » (on soupçonne Johansen d’être derrière les micros), avec un mélange d’intro dans le style de « Get a grip », ça donne un instrumental bien délirant qui nous met directement en appétit !!

« I’ll do happiness » est un bon rock aux essences de blues où Joe Perry nous filent toujours autant de frissons avec un certain Terry Reid au chant et franchement sa voix éraillée fait parfaitement l’affaire, les choeurs féminins sont terriblement efficaces pour faire monter le niveau !

Mais la surprise qui vient est de taille puisque sur le morceau suivant « Aye aye, aye », on retrouve Robin Zander (Cheap trick) et c’est un pur délice de hard rock pêchu et pétillant ! Non seulement les deux compères jouent ensemble mais ils ont composé le morceau ensemble et on se rend compte que Joe Perry a fait de même pour la plupart des titres (et c’est ce qui va faire sa force), ce titre est un des meilleurs de l’album !!

On retrouve David Johansen pour le morceau suivant, un morceau lent et prenant qui sent bon le bayou et on est envoûté par cette voix inimitable, ce grain si spécial qui a fait de New York Dolls, ce groupe culte et on imagine ce que ses mecs ont dû partager pendant les années 70’s.

« Sick & tired » de nouveau avec Terry Reid, un morceau qui aurait collé également avec Alice Cooper (il sera d’ailleurs peut-être joué avec Hollywood Vampires ?), un morceau aux riffs dont Joe Perry a le secret et qui vous prend aux tripes !

Mais avec « Haberdasher Blues » on touche au sublime avec un blues où l’on retrouve David Johansen qui nous fait encore et encore frissonner avec sa voix et son harmonica.

« Spanish Sushi » le seul faux pas de l’album, un instrumental aux riffs orientaux mais qui ne décolle pas, on s’ennuie assez ferme avec ce que l’on vient d’écouter, l’écart est trop grand.

« Eve of Destruction » un titre qui sent le Aerosmith à plein nez, un blues travaillé à la sauce Perry, ça donne du piquant et du goût et ce petit décollage au refrain est vraiment bon et Joe Perry s’en tire plutôt bien vocalement.

« I’m Going Crazy », troisième titre co-écrit et interprété avec David Johansen, un morceau toujours bien crasseux, l’orchestration est au top, les mecs se font plaisir et c’est partagé !

« Won’t Let Me Go » clôture l’album d’une façon un peu molle, avec des orchestrations un peu « floutés » (sampler, batterie électronique etc…) on sent que Joe Perry aime ça mais franchement, Joe n’ai jamais été aussi bon que lorsqu’il joue dans la simplicité et un morceau plus rock’n’roll et plus fou aurait donné un cachet bien plus festif !

Mais ne faisons pas la fine bouche, Joe Perry a enfin sorti un très bon album solo et les invités de marques et leurs participations à l’écriture ont été gagnantes, Sweetzerland Manifesto restera un bon cru pour cette année 2018, Merci Monsieur Perry !

7/10

Personnel :
Joe Perry / guitares, basse
Robin Zander / chant
David Johansen / chant
Terry Reid / Chant
Zak Starkey batterie
Johnny Depp / batterie sur « Eve of destruction »
Roman Perry / claviers
Tony Perry / drums programming

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s