AUTOGRAPH / GET OFF YOUR ASS (2017)

Presque un an après sa sortie et plusieurs écoutes au fil des mois, il était temps de faire une petite chronique sur ce dernier opus.
Le retour annoncé d’Autograph ne m’avais pas pas ébranlé plus que ça, en effet, leurs albums dans les années 80’s trop hard Fm ne m’ont jamais fait ressentir le moindre frisson et seul leur troisième « Lound’n’clear » sorti en 1987 restait écoutable et avait échappé à l’époque aux albums finissant sur le mur des vinyls pourris.
Mais en jetant un oeil sur la formation actuelle et en voyant que c’était un certain Simon Daniels au chant remplaçant l’insupportable Steve Plunkett, je me suis empressé d’écouter ce « Get off your ass ».

Le retour du groupe s’est donc réalisé sous l’impulsion du guitariste Steve Lynch et du bassiste Randy Rand et par un certain Marc Wieland à la batterie (Keni Richards le batteur d’origine étant décédé en début d’année 2017).

Alors d’entrée, plus rien à voir avec l’ancien Autograph aux refrains « Gnan Gnan » et aux 3 notes de clavier qui nous polluaient les oreilles.
Non, le groupe revient en force en nous proposant un album de hard rock Us toujours dans l’esprit des années 80’s mais mélangé également à des titres plus power pop (« All I own »), les fans de Black and Blue et de Warrant et autres consorts devraient donc se régaler ainsi que les fans de Kiss de cette période, car sur quelques titres, on sent une grande influence de la bande à Gene et Paul notamment sur le très bon « You are us, we are you ».

Les nouvelles compositions « Get off… » ou « Every Generation » qui ouvrent l’album démontrent que les compositions sont d’un niveau supérieur que les compositions des albums précédents, d’ailleurs la reprise de « Turn up the radio » qui est un des succès du groupe en 1984 ne fait pas le poids musicalement mais cette version heureusement « Live » et soutenu avec la voix de Simon Daniels reste sympathique à l’écoute.
Pareil pour la reprise acoustique de « All I’m Gonna Take » (issu du 1er album) qui est vraiment réussie grâce la voix de Simon Daniels qui à des intonations vocales à Ronnie Atkins (Pretty Maids).

Bien entendu, Ce « Get off your ass » n’est pas non plus le chef d’oeuvre absolu, mais le groupe a réussi son retour en proposant un album brillant, puissant et mélodique qui tient bien la route car franchement depuis sa sortie, je ne m’en lasse pas.
Tous les morceaux sont d’un bon niveau, la rythmique est solide, Steve Lynch envoie des solos plutôt explosifs à chaque occasion et surtout la découverte de Simon Daniels qui s’avère être un excellent chanteur vraiment parfait pour ce style musical.

une vraie et bonne surprise !

7/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s