Dr Savage And The Shunken Heads / Primitive (2018)

On avait passé toute la soirée à s’abreuver d’alcool et de rock quand soudain Raoul nous demanda si on voulait s’aventurer dans le bizarre.
« Dans le bizarre , mais de quel genre ? » avait répondu Max.
Du garage rock !

« J’ai connu une canadienne qui en écoutait au petit déjeuner » répliqua Tonton qui était allongé par terre après avoir ingurgité quelques substances dont il avait le secret.

Raoul laissa filer le cd dans la platine et la magie commença à opérer, Max se leva malgré ses 130 kilos et cria comme si il avait été envoûté par un sorcier vaudou spécialisé dans l’entité du rock primitif.

Une fumée épaisse venait nous envahir comme si les brouillards des marais du Bayou avaient envahi la pièce d’à côté ou était-ce tout simplement quelque chose qui cramait au fond du four et que tout le monde avait oublié ?

« Putain juste l’intro et on se retrouve dans les années 60’s, hein tonton ? » dit Raoul
« C’est du brutal » dit Tonton, mais tu vois avec le style et l’élégance, on retrouve cette magie, tu entends cette guitare ! »
« y’a du Bo diddley et du Screaming Jay Hawkins » dit Raoul en écoutant ce « Evil Rising » endiablé.
« Oui y’en a » dit Tonton

« Moi je dirais que y’a du Link Wray » hurla Max
« Oui y’en aussi, Primitive c’est le nom de l’album et de ce morceau ?  » dit Tonton
« Exact  » dit Raoul
« C’est de la bombe, le rythme, ce feeling comment c’est balancé, et là, il reprenne « The Last time » des Stones avec une classe ! »
« Exact » dit Raoul

Max continuait d’hurler à chaque nouveau titre et Tonton dit :
« Mais ils sortent d’où ces lascars, le chanteur est vraiment bon, le gratteux est un fou furieux et la rythmique comme à l’époque fait le taf comme il se doit ».

La cérémonie continuait avec « Witchdoctor man » l’emprise devenait de plus en plus forte et c’est à ce moment qu’une des copines de la femme à Raoul se leva vers la chaîne hi-fi en disant :  » je vais mettre quelque chose de plus cool ».
Max l’attrapa en lui disant : « Touche pas au cd salope ! et la plaqua contre lui, sa robe avala toute la sueur du géant comme une éponge et il commença une danse torride comme je n’en avais jamais vu de ma vie.

« C’est comment qui s’appelle ce titre » dit Tonton tout en lévitant tout doucement vers le haut de la pièce
« Midinight of our lives » dit Max
« Et bien t’as tout dans ce morceau, du punk, du garage tu vois, on sent même une pointe d’Iggy mais aussi de The Misfits et même si je n’étais pas stone, je crois que je dirais la même chose, et c’est bien Yma Sumac que je vois nue sur le balcon ?

Le couple maintenant formé ne s’arrêtait plus de danser et j’avais une impression que ça tapait assez fort à la porte, peut-être des voisins un peu mécontents d’entendre Hulk danser comme un fou depuis 20 minutes.

Raoul qui n’avait pas posé la pochette depuis que le cd tournait nous annonça que « Voodoo charm » était le dernier morceau

Max et sa nouvelle partenaire criaient comme deux illuminés « Non !!!!! »

Tonton dit  » moi je me ferais bien un petit retour vers le futur »

Au même moment, les pompiers et la police rentrèrent dans l’appartement, étaient-ils venus pour célébrer avec nous la sortie de cet album absolument irrésistible ? Oui sans aucun doute, Dr Savage avait dû les mettre sur la bonne voie pour qu’ils puissent eux aussi passer une nuit démoniaque.
Je me tournai alors vers Raoul  » Alors, Tu nous le remets cet album ? »

7/10

disponible ici :

https://badreputation.fr/DR-SAVAGE-AND-THE-SHRUNKEN-HEADS-PRIMITIVE

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s