ERIC MCFADDEN / DOES AC/DC acoustic tribute (2018)

Eric Mc Fadden (né le 1er décembre 1965 à New York) est un guitariste et chanteur américain vivant dans la région de San Francisco en Californie.
Il est réputé pour sa virtuosité à la guitare et la mandoline, ainsi que pour son sens de la mélodie et la richesse de son registre vocal, qui lui valurent d’être décrit comme « un authentique troubadour de l’ouest américain doublé d’un maestro de la 6 cordes »1. Son style musical, relativement inclassable, pourrait se définir comme un mélange de rock, de blues, de flamenco et de musique tzigane, bien que cela soit réducteur tant ses influences sont larges et ses projets nombreux et variés (plus d’une dizaine). Ses paroles sont généralement sombres, ses thèmes de prédilection étant, outre une vision torturée du monde du cirque et des clowns, la vie, la mort et l’amour, et plus spécifiquement les liens existant entre ces trois notions.

Outre ses propres projets, Eric a joué pendant deux ans de la guitare et de la mandoline pour Georges Clinton et les P-Funk All-Stars. En 2004, il rejoignit le groupe Stockholm Syndrome du bassiste Dave Schools et du batteur Wally Ingram (qui a notamment joué pour Sheryl Crow et Tracy Chapman). Il a également joué avec le groupe Living Colour, le bluesman Bo Diddley, Joe Strummer, le leader des Clash, ou encore Les Claypool du groupe Primus. Plus récemment, il a accompagné l’ex-Animals Eric Burdon lors de sa tournée de 20069,10, aux côtés de Paula O’Rourke. (source wikipédia*)

Vous l’aurez compris ce mec est un musicien hors-pair qui a toujours fait la musique qui lui plaisait et n’a jamais joué de la musique dans un but commercial, aujourd’hui ce guitariste nous offre un album de reprises d’AC/DC.
Et c’est justement, pour cette raison que j’ai souhaité vous donner des informations sur ce guitariste car cet album de reprise est bien plus qu’un simple « tribute ».
Eric Mc Fadden adepte du « voodoo gypsy blues » nous offre douze reprises joués d’une façon somptueuse et enivrante.

Mais voilà, comment donner envie à posséder un album qui reprend des morceaux entendus des centaines voir des milliers de fois ?
Comment vous dire que cet album est un pur plaisir de blues, de rock et que ces reprises d’un des plus grands groupes de tous les temps vont vous mettre sur le cul !

Comment dire que que même fans ou non de AC/DC vous allez accrocher sur cet album qui finalement définie le rock à l’état pur, car outre son jeu de guitare exceptionnel, c’est aussi la voix grave de Eric McFadden proche parfois d’un mélange de voix entre Tom Waits et Nick Cave et même Lenny Kravitz (sin city) qui va vous envoûter littéralement.

L’album s’ouvre sur un « Hells bells » superbe et métamorphosé, on est directement rentré dans un univers musical aussi noir que beau, suit « Rock’n’roll damnation » un délice de rockers avec les choeurs féminins qui rajoute une petite dose de feeling, tout comme « Girls got rhythm » simple comme le rock’n’roll avec cette voix féminine qui répète juste le refrain et avec cette impression que Bon Scott va surgir d’un instant à l’autre pour chanter le couplet suivant.

On pourra citer « Have a drink on me » sublime version jazzy, (où les hardos des années 80’s pourront trouver une référence avec la reprise des Aristochats « Everybody wants to be a cat » joué sur le 1er album d’Hellanbach), ou encore cette version endiablé de « Beatin around the bush » époustouflante qui sent le bayou à plein nez, sans parler de « you shook me all night long » version ballade sublimée par l’apport d’une mandoline.

Mais si vous n’aviez qu’un seul et unique morceau à écouter pour vous décider à posséder cet album, je voterai pour l’explosif « Whole lotta rosie » où comme le dit le président du label Bad Reputation : « Quelques cordes pincées, une voix venue d’outre-tombe, Eric McFadden plonge le titre dans le bayou profond où l’âme des vieux bluesmen se répand comme une traînée d’alcool »
C’est exactement ça !

Alors si après ça vous n’avez pas envie de découvrir cet album, il est temps de changer de direction musicale et de vous éloigner de la route de l’enfer où ce disque va brûler pendant très longtemps…

Un Must !!

9/10

dispo ici :
https://badreputation.fr/ERIC-McFADDEN-EMF-does-AC/D?fbclid=IwAR1lY81zy2qICz9rUgL0YRQhKroV_T99Mkh2Z7ikpc7iQ6U_c_WnE1V2op8

*https://fr.wikipedia.org/wiki/Eric_McFadden

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s