NORDIC UNION / SECOND COMING (2018)

Nombreuses vont être les chroniques écrites par les professionnels pour ce second opus de Nordic Union, projet d’Erik MARTENSSON et de l’illustre Ronnie ATKINS (Pretty Maids), je serai donc assez court sans à devoir vous énumérer l’historique de chaque musiciens.

L’infatigable Erik MARTENSSON continue donc sur un rythme de folie, à jouer, produire et composer sur ses différents projets (WET, ECLIPSE, AMMUNITION).
J’avais vraiment adoré le premier album de Nordic Union oscillant entre heavy mélodique et hard Fm pêchu (vous pouvez retrouver la chronique sur ce site) et j’avais notamment émis le souhait pour qu’un deuxième album voit le jour.

Mais Entre-temps il y a eu le nouvel Eclipse puis le deuxième album d’AMMUNITION (avec Age STEN NILSEN ancien chanteur de Wig Wam) qui sentaient quelque peu le réchauffé et sur ce nouvel album, on a exactement la même perception.
C’est bien simple, si vous enlevez la voix de Ronnie Atkins, vous allez vous retrouver avec des morceaux vraiment similaires aux dernières productions d’Erik MARTENSSON et ça devient quand même assez monotone.

Il faudrait que Erik MARTENSSON prenne un peu de vacances afin de prendre un peu de recul sur ces compositions car franchement on a souvent l’impression d’écouter les mêmes titres.
Sur les premiers albums d’Eclipse et sur ces autres projets, on avait été plutôt impressionné de la qualité des compositions et de leurs interprétations, avec cette fraîcheur, cette énergie et cette richesse des mélodies, mais au fil des années, on retrouve systématiquement le même schéma et ça devient lassant.

Prenons au hasard « Because of us », un morceau plutôt bon mais dés la première écoute j’ai déjà l’impression d’avoir entendu ce titre, était-il sur le premier album ? Ou sur un album d’Eclipse peut-être ?
Et ce genre de questionnement va continuer sur une grande partie de l’album, « It burns » ou pire encore « Walk me through the fire » des morceaux heavy mélodique qui ressemblent à de nombreux titres, même mélodies, même guitares, claviers, échos dans la voix, bref des titres qui ne sont pas mauvais mais qui nous rappellent toujours un titre d’un des projets de Erik MARTENSSON.

Mais malgré tout ces reproches, force est de constater que ce deuxième album vous fera passer quand même un excellent moment, car il y a Ronnie Atkins et le chanteur de Pretty Maids impose toujours sa voix magique qui nous ferait chavirer même s’il chantait dans une publicité pour des couches culottes.
Les musiciens sont toujours aussi bons et certaines compositions font mouche comme « Breathtaking » ou « Rock’s still rolling » qui aurait pu figurer parmi les titres Fm d’un album de Pretty Maids, je trouves d’ailleurs la fin de l’album beaucoup plus intéressante avec notamment le très bon « The best thing I never had » sans oublier l’excellente version acoustique de « Because of us disponible sur l’import japon.

Un album mi-figue mi-raisin qui séduira bien entendu les fans Erik MARTENSSON (j’ai vu des notes de 20/20 ) et qui plaira également aux fans de Ronnie ATKINS. Nordic Union s’en sort donc presque indemne mais si il doit avoir un troisième opus, pourquoi ne pas travailler avec d’autres compositeurs pour redonner une vraie dynamique à ce projet et ne pas en faire en sorte que la boulimie musicale de Erik MARTENSSON ne lui porte préjudice…

7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s