L.A. GUNS / THE DEVIL YOU KNOW (2019)

Après nous nous avoir régalé avec l’excellent live in Milan, L.A. Guns revient pour notre plus grand plaisir avec un nouvel album studio.
Côté line-up, pas d’inquiétude cette fois-ci Tracii Guns est toujours présent,il s’est même occupé de la production et a bien entendu composé les titres avec ses acolytes.

Si on peut noter le départ de Michael Grant aux guitares et que Traci se retrouve tout seul aux six cordes,rien n’a bougé également pour la rythmique avec toujours Shane Fitzgibbon à la batterie et Johnny Martin à la basse.
Et bien sur la marque de fabrique indélébile du groupe, j’ai nommé Phil Lewis au chant avec toujours cette même voix écorchée qui nous fait dresser les poils depuis 1980 avec le premier album de Girl.

« The missing piece » l’album précédent avait été plutôt réussi et renouait avec les premiers albums du combo avec un son plutôt brut et sans fioritures et bien c’est reparti pour un tour car L.A. Guns garde ce même cap et cette même énergie.

Et il le prouve d’entrée avec « Rage » qui ouvre l’album, un titre explosif bien speed punk/sleaze qui est un pur régal et qui nous replonge dans les années 80’s, « Stay away » qui enchaîne est un cran en dessous mais le solo de Tracii remonte le niveau.
Mais voilà qu’arrive « Loaded bomb » qui est pour ma part un des meilleurs titres de l’album et qui se rapproche de ce qu’ils ont fait de mieux avec leurs premiers albums, sleaze à mort !

Mais comme sur l’album précédent le groupe oscille avec des morceaux plus ou moins bons et le titre éponyme « The devil you know » en est la constatation, un morceau plus lourd mais qui ne me séduit pas vraiment.

Heureusement « Needle to the bone » nous remet la banane avec son introduction aux riffs « kissiens », Le groupe nous balance un pur morceau de glam, irrésistible !!

« Going high » on retombe dans un style plus heavy mais cette fois-ci, tout est bien en place et musicalement c’est du lourd avec cette rythmique pachydermique avec le batteur qui explose ses cymbales, le refrain accroche et le solo de Tracii est encore une fois monstrueux !

« Gone honey » retour au glam, un titre qui nous fait penser au Alice Cooper des années 70′ tout comme « Don’t need to win » qui sent bon le hard rock’n’roll, franchement c’est du tout bon !

« Down that hole » un morceau assez intéressant dans sa conception, Tracii est un vieux roublard et ça groove pas mal avec ses riffs sur le couplet et le refrain qui se fait plus glam.

« Another season to hell » Si la ballade de « Missing peace » était quelconque, avec celle-ci, le groupe renoue avec sa tradition de nous sortir une excellente mélodie, pas de ratage sur ce coup. j’adore la façon d’amener le solo avant que Tracii ne s’envole une nouvelle fois, on se régale pendant plus de six minutes.

Un p’tit dernier pour la route ?

Alors l’album se termine avec « Boom » un morceau puissant, bordélique et catchy où le riff ressemble énormément à « Stay Clean », ça monte crescendo et on se régale tout simplement !

Alors que dire mes amis ?

Et bien juste que cet album est un bon coup de pied au cul et que l’on a une foutue chance d’écouter un album de ce calibre en 2019!
Putain ces mecs ont toujours la foi et c’est franchement jouissif, merci les gars pour cette cure de jouvence !

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s