SEDUCTIVE LUCK (2010)

Difficile de retrouver des informations sur ce groupe issu des années 80’s et pourtant cet album est vraiment magique et aurait mérité un meilleur sort, heureusement Demon Doll Records nous a offert ce cadeau !

Le groupe se serait formé dans les quartiers de Brooklyn à New York vers 1984 avec Paul J. Baccash (guitariste), Greg Williams (chant) décédé en 2014, Francis Pierini (basse) et Miguel Corella à la batterie.
Pour l’anecdote le groupe fut rejoint un moment par Anthony Bramante (guitare) qui partit vers d’autres horizons musicaux rejoignant le groupe trash Nuclear Assault.
Le groupe enregistra plusieurs démos à la fin des années 80’s pour constituer un album apparemment aux studios « Millbrook » avec Bob Stander, le groupe aurait travaillé également avec le producteur Godfrey Diamond.
Côté Live, Seductive Luck aura joué notamment avec des groupes comme White Lion, Extreme, Faster Pussycat, TT Quick et d’autres combos moins connus.
Et c’est vraiment fou car le groupe était vraiment talentueux et avait toutes les cartes en main pour connaître le succès.

Finalement les années passent et la possibilité d’avoir du succès est passé, le groupe change de nom en Loud Crowd et arrive à sortir un album sur le label A.S.K. Records en 1992.
Cet album est sans doute une sorte de compilation car les titres sentent les années 80’s à plein nez et justement Demon Doll Records nous offre presque l’intégralité de l’album (il ne manque que le titre The Natives Are Restless, que je n’ai pas écouté).

Mais le label nous offre les démos, ce qui totalise 18 titres au final et il faut souligner qu’il n’y a aucun remplissage et que les 18 titres sont tous excellents.

Car musicalement Seductive Luck pouvait prétendre au succès en proposant un hair metal du meilleur niveau avec Paul J. Baccash qui était un guitariste talentueux et Greg Williams qui possédait une voix puissante et mélodieuse qui collait parfaitement au style et que l’on pourra rapprocher parfois de Bret Michael.
D’ailleurs quelques titres d’ailleurs nous font penser à Poison « T.V Babies » ou « over Innoncence » ou encore « All the girls » qui est un morceau Glam dans le style de « Talk dirty to me », c’est fun à 200% !!

L’ensemble des compositions étaient signés par Greg Williams et Paul J. Baccash.

On pensera à Mötley Crüe sur « Suddlendly », ou à Firehouse sur certaines ballades, bref vous l’aurez compris, Seductive Luck proposait un hard rock mélodique terriblement efficace.

« Can’t be tamed » qui ouvre l’album en est le parfaite exemple, un titre pêchu avec une basse batterie en avant soutenu par un trombone et une trompette sur le refrain, un morceau absolument imparable qui aurait pu faire partie des grands titres cultes de l’histoire du hair metal.

Un titre qui nous fait penser beaucoup à Warrant des débuts tout comme la ballade « Some other reason ».
A noter l’excellente reprise de « Love The One You’re With » de Stephen Stills, rapide comme il le faut et réalisé avec grande classe soutenu par des choeurs féminins.

les fans de hair metal des années 80’s devront se jeter sur cet album (si ce n’est pas déjà fait) car il est juste incontournable !!!

8/10

Pour acheter l’album :
Seductive Luck 'Can't Be Tamed'

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s