Greta Van Fleet – Anthem of The Peaceful Army (2018)

Plus la peine de présenter ce jeune groupe américain originaire de Frankenmuth, dans le Michigan, formé en 2012, par les frères Josh Kiszka (chant), Jake Kiszka (guitares), Sam Kiszka (basse) et Kyle Hauck (batterie). Ce dernier quitte le groupe en octobre 2013 et est remplacé par Danny Wagner.

En avril 2017, le groupe sort son premier EP studio, Black Smoke Rising. Leur premier single, Highway Tune, arrive en tête du classement Billboard US Mainstream, Greta Van Fleet part en tournée et remporte un franc succès.
Le groupe repart en studio et nous sert ce premier « vrai » album « Anthem of The Peaceful Army ».

Le groupe joue un hard seventies très influencé par Led Zeppelin avec notamment Josh Kiszka au chant qui a de fortes intonations à Robert Plant.

Et voilà !
Tout est dit, car en quelque mois tout a été écrit sur ce groupe avec tous les Philippe Manoeuvre de France et de Navarre qui nous ont donné leur ressenti sur leur nouveau phénomène musical…

Alors, au vu des différentes chroniques, soit on se place du côté des personnes qui disent que Greta Van Fleet est formidable et que les fans de Led Zeppelin vont pouvoir se remettent les fringues de l’époque avec un zeste de patchouli éventé an allant au concert.
Soit on se place du côté ce ceux qui crient au scandale en disant que ce groupe n’est qu’une pâle copie du grand et vénéré Led Zeppelin.

Déjà pour tous ces gens-là, je dirais qu’il n’existe pas que ces deux groupes là !!!
Et que les groupes qui s’inspirent du hard seventies sont nombreux depuis des années et que pas mal d’entres-eux sont plutôt excellents et qu’ils mériteraient bien plus de succès !

Mais que l’on aime ou pas, ça y est, le public a lu les magazines et à écouté la radio et certains ont dit :
« Ouah c’est magique, on va les voir en concert ? On dirait le groupe qui joue « Starway to Heaven », mais si, tu sais le morceau que je joue à la guitare quand on reçoit des amis ».

Alors oui je me répète, mais ça me fait rire de voir que ces gamins remplissent déjà le zénith alors que tant d’excellents groupes sont complètement ignorés par le public français depuis toujours, il faudrait juste espérer que le public aille découvrir d’autres groupes dans le style, mais je rêve, excusez-moi…

Pour ma part, si Greta Van Fleet n’a rien d’exceptionnel et me donne beaucoup moins de frissons que Rival Sons par exemple, pour autant, le groupe m’apporte beaucoup du plaisir avec un album de qualité avec son hard rock vintage teinté parfois de rock progressif.
Il faut faire vraiment la fine bouche pour ne pas apprécier l’ensemble de leurs compositions qui tiennent bien la route, ces jeunes musiciens sont talentueux et ils semblent respirer la sincérité.

Et si on ne peut daigner l’empreinte indélébile du dirigeable, Greta Van Fleet me fait également penser musicalement et vocalement à un autre groupe des années 70’s, j’ai nommé Angel, influence essentiellement issus des deux premiers albums, Angel (1975) et Helluva Band (1976) il est dommage que les spécialistes ne l’aient pas fait remarqué, mais il faut dire que Angel pour les médias français a toujours été un groupe sans importance.

Et pourtant, sur le premier titre « Age of man », on pense immédiatement à la frappe bien lourde de Barry Brandt, aux nappes de clavier de Gregg Giuffria et aux envolées vocales de Frank Dimino. Angel serait donc peut-être une source d’inspiration pour les Greta Van Fleet, qui sait ?

Et si vous écoutez bien la rythmique sur le couplet de « Watching over », il est complètement pompé sur « Ready For Love » (Bad Co’ / Mott The hoople), la preuve que le groupe écoute d’autres trucs que Led Zep Non ?

Greta Van Fleet arrive pile au bon moment, le rock vintage a encore de beaux jours devant lui avec des vieux comme moi entre 50 et 70 ans qui ont l’impression de rajeunir en les écoutant et les jeunes qui sont avides d’essayer de ressentir ce que les Babas-cools pouvaient vivre à l’époque des 70’s.

Donc pas la grosse claque, mais un album très plaisant et j’attend le prochain album avec impatience, histoire de voir comment le groupe va évoluer.

« Il y a une sorte de connexion musicale qui s’immisce dans ton cerveau , tu me suis mon frère ? Bon fais tourner le oinj et arrête de tirer dessus, tu le chauffes et je vais avoir que le filtre, putain les jeunes, des fois, vous n’êtes pas cool !! »

6,5/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s