Marco Mendoza – Viva La Rock (2018)

Bon on va faire un petit test, levez le doigt, ce qui ont réécouté l’album de Marco Mendoza « Viva la rock » depuis qu’il est sorti ?

Ok je m’en doutais, pas un seul d’entres-vous ! Un an après l’album est définitivement enterré, c’est fou ça !!

Gribouille : « C’est pas de notre faute Professeur 2Rocks, avec toutes les sorties d’albums, c’est pas évident !

2rocks : C’est vrai mes petits coeurs imbibés d’alcool, alors c’est pour ça que l’on va se le réécouter aujourd’hui juste pour le fun, bon tout d’abord qui peut me rappeler qui est Marco Mendoza ?
Toi la petite punkette vas-y répond !

La punkette : mais je m’en fous moi de Marco Mendoza, j’ai pris cette option pour connaître des trucs sur les groupes punk, bien destroy, pas le hard rock !

2rocks : Ah ouais ! Et bien tu seras privé de bière à la cantine et ensuite tu me feras une dissertation sur l’histoire des New York Dolls, espèce d’effrontée !!
Bon qui veut répondre ? Putain ça dort aujourd’hui, vous voulez une canette dans la gueule ? Bon vas-y mon Riquet

Riquet : « C’est le bassiste des Dead Daisies M’sieur 2rocks

2rocks : C’est bien mon Riquet, toujours assidu mon petit, ça fait plaisir, mais avant les Dead Daisies, il a joué avec Blue Murder avec John Sykes

Alice : John Sykes guitariste des Tygers of Pan Tang

2rocks : Merci Alice, toujours excellente ta mémoire, oui et ensuite il a joué sur pleins d’album, Whitesnake, Ted Nugent, Tommy Shaw, il a même joué sur un album de Roch Voisine, et oui quand faut bouffer on a pas le choix !
Bref ensuite il joué dans la reformation de Thin Lizzy, il joue sur l’album One Night Only puis après pleins d’autres trucs, il rejoint donc The Dead Daisies en remplacement de John Fields et Viva La Rock est son troisième album solo, putain ça me donne soif de parler, excusez-moi je dois me réhydrater.
Ah ça fait du bien !
Bon déjà si avec le titre on a pas compris que le mec va nous envoyer des morceaux qui s’apparente au rock, c’est que c’est pas la peine, donc ça démarre avec le morceau qui donne le titre à l’album, c’est à dire « Viva la rock »

Faux derche : « Eponyme que ça se dit Professeur 2rocks »

2rocks : je t’ai pas sonné Faux derche, on s’en tape, la moitié de la classe ne va pas comprendre si j’utilise des mots latins, tu sais comment on dit va te faire foutre en latin Abi pedicatum !!

Bon où en étais-je ? A ma première ou deuxième bière ?

Oui alors ce premier titre « Viva la rock » est plutôt bien sympa, le son est bien rock et la voix de Marco Mendoza est toujours aussi chaude, ça commence bien n’est-ce pas ?
Toi Spirou l’ado à la coupe de chou, qu’est-ce que tu en penses ?

Spirou : « Ca pourrait être plus speed mais j’aime bien, mais Prof vous n’avez pas dit qui jouait avec lui ?

2rocks : Pas besoin d’être speed quand c’est efficace et la prochaine fois, écoute bien la guitare notamment qui déchire !
Ah mais voilà une question intéressante sur le line-up !

Et bien on retrouve Soren Andersen aux guitares et claviers et Morten Hellborn à la batterie, et si on sait que Soren Andersen a été guitariste de Glenn Hughes et Mike Tramp, il est également un producteur et un songwriter confirmé, la preuve déjà sur cet album puisqu’il a écrit avec Marco tous les titres excepté bien sûr les deux reprises, bah oui ce sont des reprises et il a produit, mixé et masterisé l’album à Copenhague.

Et concernant les compositions, justement pour ceux qui ont écouté l’album solo de Soren Andersen,ils vont retrouver le même style de rock pêchu et mélodique et finalement assez éclectique comme sur « Sue is On The Run » morceau mi-tempo qui sent bon le Kiss des années 80’s.

Oui on écoutera l’album de Soren dans le prochain cours !

« Rocket man » continue sur ce même registre, un morceau avec les basses et batteries bien groovy et des riffs bien heavy aux essences seventies et un morceau encore une fois accrocheur, c’est du costaud !

« Sweetest emotions » continue sur un rythme vraiment sympa, avec ses (faux) cuivres, l’intro et le refrain se font légèrement funky et on pense obligatoirement à Aerosmith, un morceau entraînant à souhait (atchoum).

Bon et le morceau suivant s’appelle « Chinatown » ça vous dit quelque chose les morveux ? , toi P’tit Beurre réponds-nous puisque tu as l’air bien inspiré au fond près du radiateur !

P’tit Beurre : Vous allez pas me la faire à moins Prof, c’est signé Thin Lizzy, un classique !

2rocks : Bien joué mon gars, t’as gagné un pack, et oui Chinatown, un superbe morceau, un classique de hard mélodique et franchement cette version de Marco Mendoza est excellente, ce mec transpire la sincérité et le morceau prend une dimension supplémentaire avec la participation de Mike Tramp (White Lion) et de Richard Fortus son (ancien compère) à la guitare.

Alors ok, on va faire l’impasse sur « Burned », le morceau le moins bon de l’album, peut-être parce qu’il ressemble à pas mal d’autres trucs, je pense notamment à Jeff Scott Soto.

« Faux derch : « Moi j’aime bien Prof et le riff me fait penser par moments à « War Machine »

2rocks : Ton surnom te va si bien, mais j’avoue que tu as fait un effort en citant Kiss, tu auras le droit à fumer un pétard pendant la récré !
Ensuite on arrive au morceau qui va faire chauffer la salle, c’est funky et Marco Mendoza adore s’amuser avec sa basse pour la faire ronronner, le petit break avec les choeurs « la la la » inspirés sixties sont bien amenés pour ensuite faire débouler un solo de guitare bien furieux. On pensera à Glenn Hughes ou à Richie Kotzen.
Après ça, tout le monde est bien chaud, Marco Mendoza nous glisse le slow de l’album « Leah », regardez même notre petite punkette attend qu’on l’invite à une petite danse

La punkette : Ca va pas non ? en plus elle est pourrie ta ballade !

2rocks : Pour ton langage, tu rapporteras une bouteille de Jack Daniels pour le prochain cours et essaie de la voler, je sais que tes parents ne roulent pas sur l’or !
Bon alors ok, c’est pas la meilleure ballade de l’année mais ça s’écoute, faut pas déconner !
Par contre la reprise de Ted Nugent est vraiment top ! Bien groovy comme il faut par rapport à la version de Ted issu de son premier album et écrit par Derek St Holmes.
J’espère que vous prenez tous des notes parce que ça sera interrogation la semaine prochaine !

P’tit marco : Ca a sonné Prof, on peut se casser ?

2rocks : Et alors on s’en tape, il reste un morceau, donc personne ne bouge ok !
Le dernier titre « Let it flow » est un morceau mélodique et qui peut à la première écoute paraître banal mais il est plutôt bien écrit et dans l’ensemble on peut dire que Marco Mendoza nous a sorti un excellent album de hard rock et que ça fait toujours du bien par où ça passe, d’ailleurs à ce propos, à la votre, Bon maintenant vous pouvez dégager bande de p’tits métalleux et à la semaine prochaine !!

7/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s