Danny Vaughn ‎– Myths, Legends & Lies (2019)

Je me souviens de ma déception lorsqu’en 1986 au magasin de disque (Fnac), je tombe sur le nouveau Waysted et au dos de la pochette, il y a un certain Danny Vaughn en remplacement de Fin alias Ian Muir.
Déçu mais curieux de voir que sur l’album figurait de nouveau le superbe titre « Heaven Tonight » qui était déjà sur l’album précédent « The Good The Bad The Waysted », je suis rentré chez moi le disque sous le bras.

En posant le disque sur ma platine, j’ai mis directement le titre « Heaven tonight » et là, coup de coeur incroyable !
Ce nouveau chanteur avait une voix magnifique, chaude et puissante, envoûtante et unique !!

Cet album aurait du connaître un vrai succès mais Danny Vaughn quitte Waysted en 1987 et décide de former un groupe de hard rock mélodique qui s’appellera TYKETTO.
Leur premier album sort en 1991 et si ces années 90’s sonnent le glas pour le hard us et le hair metal, « Don’t Come Easy » restera un chef d’oeuvre dans le genre et Danny Vaughn fera partit à tout jamais des meilleurs chanteurs rock de la planète !

Après la reformation (réussie) en 2012 de Tyketto avec deux très bons albums et un live (et Dvd) sorti en 2017 et reprenant l’intégralité de « Don’t come easy », Danny Vaughn a décidé de reprendre le chemin des studios pour composer un nouvel album solo, 11 ans après le deuxième album du projet « From The Inside ».

Et sans parler de toute sa discographie, sachez que Danny Vaughn a sorti deux magnifiques albums en 2000 et 2001, « Soldiers And Sailors On Riverside » et « Fearless » qu’il ne faut surtout pas oublier et qui tiendront une place de choix, surtout si vous adhérez à ce nouvel album.

Et c’est justement loin du hard rock mélodique et du hard Fm que Danny Vaughn nous emmène avec ce nouvel opus, « Myths, Legends & Lies » est un voyage musical naviguant entre le folk, le country, le blues, la soul ou encore le gospel.
La magie opère dés le premier morceau avec « The Shadow Of King John » où Danny narre ces histoires tel un troubadour.
Tous les titres s’enchaînent merveilleusement bien,que ce soit « Black Crow » aux essences de Western ou encore le magnifique « Point The Way ».

Danny Vaughn au-delà d’être un chanteur et musicien accompli, est très perfectionniste et toutes les orchestrations sur les 14 titres sont magistralement travaillées.
Concernant les musiciens on retrouve à la basse Chris Childs (Tyketto, Thunder), Rhys Morgan à la batterie, Tim Hamill aux guitares et Nigel Hopkins aux claviers et orgue hammond. S’ajoutent également d’autres musiciens et musiciennes pour des apparitions d’instruments à corde et à vents.

Myths, Legends & Lies est un album autant personnel que populaire et qui peut être apprécié par tous les mélomanes avides de morceaux cools et de bonnes mélodies.

Et je suis persuadé que si l’on passait à la radio demain un morceau comme « Deep water » qui a cette petite touche « cabaret », ce morceau connaîtrai le succès, tout comme « Kelly’s gone » un très joli morceau mi-tempo accompagné d’un violon.

On pourrait également misé sur « Something I Picked Up Along The Way » un titre aux accents jazzy, ou « Seven bells » un morceau de 7 minutes qui est sans doute un des plus beaux morceaux de l’album que j’imagine très bien être une B.O. d’un film ou encore « What You Left Behind » une magnifique ballade folk qui lorgne du côté de Glenn Hansard.

Ce « Myths, Legends & Lies » en dehors d’être une véritable réussite est un album en dehors du temps, éclectique, mélodique et mélancolique.

Merci Danny !

9/10

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s