The Darkness – Easter Is Cancelled (2019)

Allez les enfants, on va au lit et surtout ne sortez pas de votre chambre car votre père va écouter le nouvel album de The Darkness « Easter Is Cancelled »
Que Justin (Bieber) ait pité de Nous….

Ah le retour de The Darkness, le groupe le plus délirant et le plus talentueux de ces dernières années, depuis qui exactement ?
Bah depuis Queen évidemment !
Mais ne rentrons pas sur ce terrain (de foot ?) mais lorsqu’on sait que Rufus Taylor (le fils du père Taylor) est leur batteur et que la voix de Justin est impériale avec sa justesse vocale et sa créativité et folie musicale, on ne peut pas faire autrement, n’est-ce pas ?

J’avais adoré leur précédent album studio « Pinewood smile » (pas du goût de tout le monde à priori) et leur concert au Trabendo avait été (comme toujours) hautement électrique !
Et pour ceux qui n’aurait jamais vu The Darkness en live, ils peuvent passer leur chemin (de Compostelle) car ils ne peuvent pas comprendre.

Avec une pochette représentant un Justin crucifié sur la croix et les membres du groupe en train de s’exécuter à des taches peu catholiques, le titre de l’album étant : Pâques est annulé ».

Ce nouvel album était annoncé comme un Mini Rock Opera, un concept album où les paroles (délirantes) illustrent les difficultés de devoir parfois changer de vie et réévaluer ce à quoi on s’est accroché.

Et c’est un morceau d’anthologie qui ouvre l’album (enfin il sera bientôt d’anthologie) « Rock and roll deserves to die » est un chef d’oeuvre (digne de Queen), Justin chante toujours comme un dieu et les délires musicales sont toujours présents, oui la folie est toujours une constante chez The Darkness !

Avec « How can I lose your love », j’étais sourd et Justin vient de me rendre la vue !
The Darkness nous livre encore un rock empreint de lumière et de mélodie, efficace pour les fanatiques de rock explosif !

The Darkness peut tout jouer, et peut tout se permettre et il est surtout assez fou pour nous emmener dans leur univers déjanté !

Prenez donc le morceau éponyme « Easter is cancelled », un morceau explosif où le riff tient des premiers Queen avec une rythmique soutenu par un Rufus qui martèle ses fûts comme un damné et poussée par la voix haut perchée de Justin avec des Breaks complètement barrés.

« Deck chair » est une superbe ballade (qui nous fait penser à Freddie) où le groupe se permet de faire parler une femme en français.

Il va falloir des années à certains chroniqueurs pour décrypter les hiéroglyphes musicaux de The Darkness mais pour cela, il faudra avoir une sacré dose d’humour et être bien rock’n’roll dans sa tête, loin des des journalistes amateurs de la branlette musicale intellectuelle !

« Choke on it » est un morceau hard heavy punky absolument délicieux et bien « burné » et que dire de « Heavy metal lover » qui est encore un morceau absolument imparable !

L’album se termine tout avec le superbe « We are the guitar men » qui vous ramène entre plage et soleil et qui sans aucun doute est un hommage au guitariste d’Iron Maiden, j’ai nommé Steve Harris !

« In another life » illuminera votre salon, plus rien ne sera gris et le sourire reviendra s’attacher à votre visage, oui le monde sera beau et tout cela grâce à The Darkness ! alleluia !!

Entends-tu encore la voix de Justin malgré la fin de l’album et bien c’est parce que tu écoutes la version Deluxe et que The Darkness t’offre pour le même prix 4 bonus tracks avec l’étrange et sublime « Confirmation Bias ».

The Darkness est définitivement un groupe à part, unique, talentueux et surtout libre !
Ce nouvel album confirme que le groupe est toujours habité par cette folie rock’n’roll et c’est vraiment jouissif !!!

ps : Les fautes, jeux de mots pourris et humour pas terrible sont voulus par l’auteur car il sait qui est bassiste et non guitariste.

Tracklisting:
1. Rock and Roll Deserves to Die
2. How Can I Lose Your Love
3. Live ‘til I Die
4. Heart Explodes
5. Deck Chair
6. Easter Is Cancelled
7. Heavy Metal Lover
8. In Another Life
9. Choke On It
10. We Are The Guitar Men
11. Laylow
12. Different Eyes
13. Confirmation Bias
14. Sutton Hoo

THe Darkness est :
Justin Hawkins – chant, guitare, piano
Dan Hawkins – guitare
Frankie Poullain – basse
Rufus Tiger Taylor – batterie

9/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s