Castle Blak ‎– One More Sin…LIVE! (2019)

1985, je tombe sur cette magnifique pochette avec ce nom de groupe « Castle Blak », au verso 8 titres au compteur et je vois un morceau qui s’intitule « Black diamond » et c’est bien indiqué, il s’agit bien de la reprise de Kiss !
la pochette intérieure contient les paroles du groupe et des photos ainsi qu’une illustration du groupe en marionette, ça démarre plutôt bien !

Le groupe remercie ses amis mais cite ses influences et je lis notamment Tim Curry, Neil Peart, Tommy Lee, Paul Stanley, David Bowie, Punky Meadows, tous les artistes que j’adore, pas une seconde d’hésitation, j’achète l’album !

Et je ne vais pas être déçu car ce « Babes in Toyland » se révèle être un album explosif combinant le glam et le Heavy US à la perfection.

Regent St. Claire le chanteur, guitariste et fondateur du groupe sait composer des morceaux puissants et mélodiques.

Et la reprise de Black Diamond ?
Et bien elle s’avère être la plus belle cover de Kiss enregistré par un groupe avec l’excellente idée d’avoir intégré du piano pour l’introduction, mortel !

L’album est distribué en Europe par Black Dragon Records et par Heavy métal America pour les USA.

Avec un mini album de cet acabit, je suis certain que le groupe va faire un carton !

Et l’année suivante Castle Blak qui est originaire de San Francisco enchaîne avec son deuxième album : Another Dark Carnival mais sur un petit label inconnu Stiff Kitten Records.
L’album est pour ma part toujours aussi bon avec des titres efficace comme le morceau éponyme, le très « Kissien » « Fire », les morceaux glam rock « Good As It Gets » ou le génial « Cabaret » mais également l’entraînant « Don’t Tell ‘Bout Your Boyfriend ».

La production en revanche est moins hard et l’album sonne finalement plus 70’s que 80’s.

L’album contient une excellente version de « Some kind of wonderful » (morceau de Soul Brothers Six en 1967 mais Viva l’a reprise en 1982 sur l’album « Dealers of the night).
Une deuxième reprise va être ajoutée pour le pressage européen sur High Dragon Records (anciennement Black Dragon Records), il s’agira à nouveau d’un morceau de Kiss : « Do You Love Me ».

Castle Blak est bien un enfant de Kiss, le groupe le revendique haut et fort avec ses covers mais aussi certains titres et notamment le court instrumental « Tower of babel » qui nous fait penser à l’intro de « Rock Bottom ».

Et si cet album fait partie de mes coup de coeur, il faut dire qu’à l’époque, pas mal de potes accrochent beaucoup moins sur cet album.

Et donc malgré la qualité des compositions et le talent du groupe, Castle Blak ne trouvera pas la clé du succès et va disparaître dans les oubliettes du glam et du hair métal des groupes des années 80’s.

Mais si en France, nous sommes certains que le groupe a complètement disparu, outre atlantique le groupe n’est pas mort et Castle Blak sous différentes formations sort un troisième album en 1992 sous le nom cette-fois-ci de Blak.

Le titre de l’album s’intitule No Bed Of Roses et est distribué toujours sur le label Stiff Kitten records.
Le problème, c’est qu’il ne va sortir que sur K7, pas de vinyl, pas de cd pour ce 3ème album qui pourtant mérite vraiment le détour et qui contient de véritables perles de hard mélodique.

Nous sommes dans le début des années 90’s et ce genre d’album n’intéresse plus vraiment personne et il ne sera hélas jamais distribué.

Je n’ai plus vraiment d’espoir d’entendre parler de Castle Blak et pourtant en 2006, étant chroniqueur sur un site, nous avons des infos sur un coffret qui contiendrait l’ensemble des albums de Castle Blak, la nouvelle est énorme et nous arrivons à reprendre contact avec Regent St Claire qui nous informe que le coffret est bien réel puisqu’il a été confectionné par ses soins et qu’il comprend l’ensemble ou presque de ses compositions.

Le coffret qui s’intitule « Glamour And Damnation Greatest Hits And Dirty Little Secrets » est absolument fantastique et comprend l’ensemble des 3 albums (ou presque) avec en plus beaucoup d’inédits et des versions différentes.
3 cd’s ponctués de livret avec paroles, photos ainsi que toute l’historique, bref un objet indispensable.

Regent St Claire quelque temps après va m’envoyer son album acoustique « all-that-darkness-employs » qui est une vraie merveille mais qui ne sera hélas pas distribué.
Ma review ici:
https://2rockskroniks.wordpress.com/2016/08/05/regent-st-claire-all-that-darkness-employs-2012/)

Et 7 ans après, à la grande surprise de tous et pour notre plus grand plaisir, Castle Blak refait surface aujourd’hui avec un album live : One More Sin…LIVE !
Le groupe s’est reformé en 2017, le temps de jouer quelques concerts et donc d’en profiter d’enregistrer cet album !
Le track listing est bien entendu incroyable avec que des hits au compteur !

Regent St Claire (chant et guitare) s’est donc retrouvé avec Keith Beattie (basse, choeurs), Brian Crow (lead guitar, choeurs) et Matthias Montgomery (batterie) pour refaire vivre de nouveau Castle Blak !

Le groupe entame ce concert avec « Ten High », ce même morceau qui ouvrait le 1er album, un morceau puissant qui mélange hard us et NWOBHM puis ça enchaîne avec « Babes in Toyland » qui est un morceau Glam Us d’un pur délice !
Mais le déluge ne fait que commencer car voici venir un morceau de Head on, le sublime « Throw the book » absolument impérial !

La voix de Regent St Claire n’a pas pris une ride, et on a l’impression que les musiciens n’ont jamais arrêté de jouer ensemble tellement on ressent une cohésion totale !
Et sachez que le son est vraiment excellent !

Regent St Clair enchaîne avec la très jolie ballade « Strangers again » puis avec l’excellent « I Know You Are A Bitch » et avant de continuer avec des titres du 3ème album, Castle Blak nous ramène en 1985 avec le percutant « Ready, Willing & able », le groupe repart sur le 3ème album avec les superbes « No bed of roses » et « The Hits Just Keep On Comin ».

La fin du concert arrive et quel bonheur d’entendre en live le génial et entraînant « Don’t tell me ’bout your boyfriend » un morceau glam par excellence où l’on retrouve même Chuck More sur le morceau, le guitariste qui jouait sur l’album Another dark carnaval.

Arrive « Sleep with the angels », un morceau mélodique, un mi-tempo magnifique et imparable et que dire de « Never Enough » un morceau de Hard US issu de « Babes in Toyland ».

Castle Blak termine bien entendu avec une cover de Kiss et cette fois-ci, nous avons droit à « Shout it loud » que le groupe reprend avec toujours autant de talent, de respect et de sincérité.

Si on peut regretter pendant quelques instants que le groupe n’ai pas fait le choix d’un double album, on sait que Castle Blak a fait tout le nécessaire pour nous offrir ce cadeau somptueux et pour nous fans c’est déjà un bonheur immense d’avoir ce live entres nos mains.

Merci à toi Regent, Merci à Castle Blak pour ce fabuleux voyage !

Après avoir écouté ce live, nous sommes obligés d’avoir une pensée optimiste à espérer un nouvel album studio avant qu’il ne soit trop tard !

Un live énorme que tous les fans de hard US, de Heavy mélodique et de Glam Rock doivent posséder !

Incontournable !!

10/10

Ps : Vous pouvez commander l’album via le facebook du groupe ou via cette adresse mail : donnamatrix93@hotmail.com

Il y a plusieurs versions de l’albums, cd ou vinyls signés ou pas, James qui s’occupe du merchandising vous donnera tous les détails.

Pour ceux qui le souhaite, voici une Interview très intéressante de Regent St Claire :

Regent St. Claire Interview

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s