JANE LEE HOOKER / SPIRITUS (2017)

Lors de la sortie du premier album « NO B! », tous les amateurs de rock ont pris une explosion de décibels avec ce groupe formé de 5 musiciennes doté de Curriculums bien remplis émergeant de la scène hard rock, punk et garage de New-York.

Jane Lee Hooker nous avait complètement terrassé et surtout convaincu avec leurs reprises de Blues bien speedés, l’énergie, le feeling, le son, tout était là pour prendre un pied énorme, Ce « No B! » était ce genre d’album qui te faisait transpirer du début à la fin.

Et pour ceux qui pouvaient douter de leur capacité à reproduire cette performance en live, ils leur suffisaient de visionner le concert donné au mythique Rockpalast disponible sur le net.

Alors côté musique, si leurs reprises sont essentiellement des morceaux de blues et Rhythm & Blues , Jane Lee Hooker titille pas mal avec le southern Rock, style Black Crowes et parfois sur les solos aux deux guitares, on peut avoir une pensée à Thin Lizzy et puis il y a une énergie punk que personne ne pourra renier.

Côté voix, c’est la cerise sur le gâteau avec Dana « Danger » Athens, une chanteuse à la voix éraillée et une puissance vocale parfaite pour chanter les plus grands titres de rock.

Et ne croyez pas avoir un petit groupe sympathique, Jane Lee Hooker, ce sont des musiciennes confirmées avec un feeling et une énergie rare.
Et quand on parle blues, sachez que nos rockeuses sont plus proches de Rory Gallagher, de Johnny Winter et de Humble Pie que de Keb Mo.

Alors oui ce deuxième opus est plus posé que le précédent mais quand on sait ce que les filles ont dans le ventre, pas possible de faire la moindre critique.

Le feeling est toujours présent et les frissons vous parcourent toujours le corps à l’écoute de titres comme « Be my baby » ou avec le superbe « Turn on your love light ».

Côté morceaux musclés, il y a de quoi être rassasier avec notamment l’énorme reprise de « Black Rat.
Et les musiciennes ont une sacré oreille, les guitaristes distillent toujours ce qu’il faut, la rythmique est vraiment solide et plus ronde quand il le faut, écoutez donc la batterie sur « Turn on your love bright ».

L’album se termine sur un blues énorme qui va faire durer le plaisir pendant 9 minutes, comme quoi, ce groupe de nanas est beaucoup plus performant que pas mal de groupes masculins !

Ce « Spiritus » est tout simplement un grand album de rock, oui, tout simplement un album de grande classe, chapeau bas Mesdames !!

ps : Si la voix de Dana vous fera penser à Janis Joplin, voire Dana Fuchs (pour une artiste plus actuelle), penchez-vous donc sur l’unique et magnifique album de The Mother Station « Brand New Bag » avec au chant Susan Marshall, vous m’en direz des nouvelles !

9/10

Jane Lee Hooker est :

Dana “Danger” Athens: chant et aux claviers
Racy “Hightop” Almazan : guitares
Tina “T-Bone” : guitares
Melissa “Cool Whip” Houston : batterie
“Hail Mary” Zadroga :basse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s