HITTMAN / DESTROY ALL HUMANS (2020)

Allez, dîtes-moi si en 1988, vous faisiez parti de ceux qui ont eu la chance de découvrir ce groupe avec leur premier album ?

Et bien moi oui !

Et avec ce premier opus qui m’avait donné une énorme claque, j’étais persuadé que le groupe allait connaître une grande carrière car il possèdait tous les atouts d’un grand groupe de heavy métal mélodique.

Mais voilà, l’histoire s’arrêta là, en tout cas pour les années 80’s car si le groupe refit surface en 1993 avec « Vivas machina » qui est également un excellent album, il passa complètement inaperçu lors de sa sortie, moi-même je ne le découvris qu’au début des années 2000 grâce à l’internet.

Alors 27 ans plus tard , le groupe revient pour un 3ème opus et cette fois-ci signé sur le label No Remorse Records.

Et à ce sujet, il faut souligner l’excellente production, vous pouvez mettre le volume à fond, chaque instrument sonnant à merveille.

Aux commandes de ce nouvel album, on retrouve les membres fondateurs le chanteur Dirk Kennedy (qui est toujours au top vocalement) ainsi que les deux guitaristes Jim Bachi et John Kristen. Pour compléter la rythmique, on retrouve un certain Greg Bier à la basse et concernant les fûts, ce sont finalement deux batteurs qui ont participé à l’enregistrement : Jai Es que l’on retrouve sur 3 titres et Joe Fugazi pour les 5 titres restant.

Alors Huit titres pour ce nouvel opus vont peut-être vous apparaître un peu court et pourtant cet album est une véritable réussite pour tous les amteurs de Hard Us et de heavy métal mélodique.

Pendant un peu plus de 40 minutes, Hittman nous ramène vers ce heavy métal flamboyant qui planait dans les années 80’s.

Et d’ailleurs sur les huit titres, deux d’entres-eux auraient été composés à l’époque du premier album (à vous de deviner lesquels) car il est impossible de distinguer les anciennes des nouvelles compositions tant l’album est compact et fait preuve d’une réelle synergie.

Côté influence, rien n’a bougé depuis le premier album, on retrouve bien entendu Iron Maiden mais aussi dans une moindre mesure à Dio ou Rainbow.

Si l’on veut faire quelques rapprochements avec quelques groupes qui sont toujours en activité, on pourra penser à Fifth Angel mais aussi à Armored Saint comme sur le titre « Total Amnesia » et certains riffs se rapprocheront également des derniers Stryper.

Ce « Destroy all humans » est vraiment une réussite totale dans le genre, pas de grande révolution musicale mais un talent fou pour écrire des compositions ciselés et aux refrains fédérateurs.

Un album à ne pas louper !

9/10

C

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s