Ledfoot & Ronni Le Tekrø (2020)

Album pratiquement passé inaperçu dans nos contrées, cet album a pourtant un sacré charme pour voyager dans l’univers blues gothic acoustique de l’ancien frontman de The Havalinas. Et pour ce nouveau voyage, il est accompagné du guitariste de TNT Ronni le Tekro.

Depuis 1991, je suis un fan absolu de Tim Scott McConnel, l’unique album de The Havalinas était d’une fraîcheur absolu mêlant les genres, du rock au reggae, du rockabilly au folk, un album avec des compositions finement ciselés et qui aurait dû connaître un grand succès. Mais leur musique sans doute trop éclectique ne trouva pas son public.

Juste pour information le morceau « High hopes » a été repris pas Bruce Sprinsteen qui avait vu à l’époque The Havalinas en concert. Une reprise sans saveur par rapport à l’original.

En 1994, ce génie marginal de la douze cordes part s’installer en Finlande et sort 3 superbes albums où l’ont retrouvait la magie de The Havalinas. Puis il décide de changer de style et d’inventer de ce qu’il aime appeler le Gothic Blues en devenant Ledfoot.

Comme si il avait signer un pacte avec le malin, ses cheveux sont devenus blancs, sa voix est devenu caverneuse et l’atmosphère musicale est alors devenu sombre mais toujours aussi belle et envoûtante avec la sortie du sublime « The devil songbook » en 2007.

3 albums vont suivre, tout d’abord Damned en 2010, puis Gothic blues volume one en 2011 et puis plus rien jusqu’en 2019 avec le superbe « White crow ». Et donc un an après, pour notre plus grand bonheur, revoilà donc Tim Scott McConnel accompagné du guitariste Ronnie Le Tekro plutôt habitué à jouer dans un style plus musclé.

Mais les deux artistes se connaissent à priori depuis pas mal de temps et ont collaborés ensemble à différentes reprises en tant que musiciens et producteurs. Le temps passé en studio avait donné naissance à des improvisations et sans doute également à des enregistrements.

Alors attention, cet album est un OVNI, les deux guitaristes nous offrent un voyage musical, sans démonstrations, des titres planants et atmosphèriques confrontés à d’autres plus nerveux, cette rencontre entre la guitare acoustique à la guitare électrique s’accorde parfaitement. Mais le duo ne nous offre pas de simples morceaux Folk avec couplet/refrain/couplet, non pas du tout ! Le duo nous offre des titres où tout peut arriver, un peu comme si la mélancolie se mélangeait au bizarre, avec des interventions qui collent parfaitement à l’univers si spécial de Ledfoot. Un style vraiment unique que Ronnie a parfaitement intégré et où l’on sent une véritable complémentarité entre les deux musiciens.

Et justement la seule chose que l’on peut reprocher à cet album, c’est sa durée, il est vraiment trop court et les huit titres passent vraiment très vite.

Pour une première écoute, je vous conseille une écoute au casque, pour comprendre et entendre toutes les subtilités et les interventions des deux guitaristes qui sont de très grands musiciens.

Certains morceaux vous toucheront directement aux tripes comme « This town » ou « Shut up », d’autres mettront peut-être un peu plus de temps pour que vous les appréciez pleinement, mais il est sûr que cet album va petit à petit devenir addictif !

Juste pour vous donner une idée, le magnifique et envoûtant « Open the door » qui termine l’album aurait bien pu faire partie de l’univers de Tim Burton.

Un album surprenant et superbe, hors du temps et original, à découvrir vite !

8/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s